echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 32

#Trafic de bois à Dimboli (Kédougou) , cachée sous le manteau de fausse députée, elle pille la forêt...

Dans le cadre de l’aménagement des sites de l’OMVG pour la construction du barrage de Sambangalou, Néné Ly, exploitante forestière trompe la vigilance des services techniques des Eaux et Forêts et pille la forêt de Bara dans la commune de Dimboli. Les jeunes de Bara se sont aussitôt mobilisés pour dénoncer ce pillage sans précédent des ressources forestières de leur terroir.

Notre rédaction a pris l’attache des différentes parties pour informer objectivement l’opinion publique.

 

Selon le commandant Abdoulaye Camara, chef de secteur des Eaux et Forêts de Kédougou, dans le cadre de la construction du barrage de Sambangalou, l’OMVG a formulé une demande pour procéder à l’aménagement du site.

Cet aménagement de site devait nécessiter un abattage d’espèces forestières. Un inventaire des espèces a été fait sur le site légalement identifié. L’Inspection régionale des Eaux et Forêts a transmis hiérarchie toutes les informations par la lettre 0092/IREF/Kédougou du 9 Septembre 2022.

Ainsi, par courrier N° 0003522 du 21 septembre 2022, la Direction des Eaux et Forêts, Chasses et de la Conservation des Sols a donné avis favorable à la requête de l’OMVG.

Par cette missive, elle autorise l’abattage de 4138 arbres dont 570 pieds de venn, 278 pieds de kapokiers, 17 pieds de Dimb, 123 pieds de rôniers et 3150 tiges de bambou.

En accordant cette autorisation, l’autorité entendait faire profiter les communautés riveraines, les structures locales de transformation du bois, les exploitants forestiers au niveau national de toutes ces espèces qui seront abattues.

Hélas, les populations de Bara ont été surprises de voir l’équipe de Néné Ly, exploitante forestière, s’installer et commencer l’abattage à l’insu des villageois.

 Face à ce pillage notoire de la brousse, les habitants de Bara ont réagi en opposant un niet catégorique avant d’alerter le Maire Fodé Keita.

Dans les minutes qui ont suivi, les images ont fait le tour des réseaux sociaux. Certains commençaient déjà à pointer un doigt accusateur sur le maire Fodé Keita comme étant complice de ces fossoyeurs.

Connu pour sa sérénité, M. Fodé Keita, le Maire de Dimboli a pris le temps de s’informer avant d’effectuer un déplacement sur le site ce lundi 3 octobre 2022. Il a mis à profit cette rencontre avec ses administrés pour apporter des clarifications.

 

La dame Néné Ly aurait été installée par les services techniques eux-mêmes. Elle se serait également cachée sous le manteau de députée de Koungheul pour leurrer tout le monde.

Chose bizarre dans cette affaire, l’équipe de la dame Néné Ly n’a abattu que des pieds de venn. La communauté a dénombré 366 troncs de venn. Pourquoi ce tri délibérément orienté vers le bois de venn, une espèce menacée ? Et pourtant en 2017, lors de la 34ème édition le venn était l’arbre parrain de la journée nationale de l’arbre au Sénégal.

 Qui abattra les autres espèces recensées sur le site légalement indiqué ? Néné Ly a-t-elle exploité sur le site légalement identifié ?

Dans le souci de la triangulation pour un meilleur équilibre de l’information, nous avons joint la mise en cause, au bout du fil, une femme qui se met sur la défensive.

Ainsi, le Maire Fodé Keita a invité les populations à redoubler de vigilance face à ces permanentes manœuvres frauduleuses qui ne font que piller les ressources forestières de la commune de Dimboli.

Print Friendly, PDF & Email