echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 45

Salémata : Le Projet RFA, au cœur de la célébration de la journée mondiale de l’environnement

Ce 5 juin 2022, lors de la célébration de la Journée Mondiale de l’Environnement à Salémata, Enda ECOPOP a organisé un atelier sur le Projet de Renforcement de la Croissance de l’accès aux Foyers Améliorés (Projet RFA) dans la salle de conférence de la mairie de Salémata sous le thème : « Une seule terre. Mon environnement mon avenir. »

Cette activité a mobilisé différentes familles d’acteurs notamment, les autorités administratives, les élus locaux, des délégués de quartiers, des Organisations Communautaires de Base (OCB), des élèves, des acteurs du secteur primaire comme le président des jeunes Agriculteurs de Salémata entre autres.

Monsieur Ablaye Fame, Coordinateur Régional d’ Enda ECOPOP a ensuite fait un exposé sur la Journée Mondiale de l’Environnement.

Il a mis un accent particulier sur les différents fourneaux Diambar (Jambar charbon, Taaru charbon, Jambar bois, Banco domestique bois…) leur efficacité, leur utilité, l’avantage qu’ils apportent à la femme sur le plan de la sécurité, de l’économie et de l’hygiène et à un degré supérieur au pays, à l’environnement en général.

En partenariat avec GIZ/Endev, Enda ECOPOP veut introduire 798 405 Foyers Améliorés (FA) dans les cinq régions ciblées : Kédougou, Louga, Matam, Tambacounda et Thiès de 2021 à 2024. Pour sa première phase l’objectif est d’introduire 135 904 Fourneaux Améliorés dans les ménages d’ici septembre 2022.

A la suite de l’exposé de Docteur Fame les participants ont déroulé un atelier sur La Fresque du Climat, atelier interactif et créatif qui permet de mieux comprendre le changement climatique et son caractère systémique.

 Une équipe de 5 à 7 joueurs découvre les 42 cartes de la Fresque qui représentent les différentes composantes du changement climatique.

 Alors que les zones rurales ont une empreinte écologique moindre, elles constituent les territoires les plus vulnérables face aux problématiques environnementales.

 Salémata n’est pas à l’abri des changements climatiques avec la canicule et la perturbation de la pluviométrie, la perte des terres agricoles et la déforestation ou le déboisement.    

Ainsi comme mesures d’atténuation de ces problèmes évoqués, les participants ont préconisé la formation-coaching sur la technique de confection de foyers améliorés, la sensibilisation sur l’importance de l’utilisation des foyers améliorés, le soutien en matériels aux GPF, OCB et aux femmes de ménages.

Sur la réduction de la Perte des terres agricoles à Salémata, les acteurs ont encouragé la pratique de la jachère, l’élaboration d’un plan d’occupation et d’affectation de sol ou un plan directeur d’urbanisme, la mise en place de cordons pierreux, la promotion du compostage de de l’agroforesterie par le reboisement des arbres notamment d’espèces ligneuses comme les légumineuses.

Ils comptent également tourner le dos à la monoculture, aux engrais chimiques tout comme l’utilisation abusive de matières organiques.

Pour venir à bout de la déforestation ou du déboisement, les participants ont recommandé la mise en place des comités de veille pour la préservation de la forêt, l’organisation de campagnes de sensibilisation, d’émissions radiophoniques et spots publicitaires.

Ils ont invité les communautés à accorder une importance capitale à la mise en place des comités de lutte contre les feux de brousse, à la lutte contre les feux précoces, à la réalisation de mettre les pare-feu et au suivi de toutes les activités.

 Pour que Salémata soit un département vert, toutes les communautés devront planter beaucoup d’arbres, éviter la coupe abusive des arbres, interdire les feux de brousse, sensibiliser sur les méfaits néfastes des feux de brousse et coupes abusives du bois, effectuer des feux précoces.

M Kamissa Camara, le maire de la commune de Salémata a pris l’engagement de soutenir les femmes dans l’accès des FA et la formation des Jeunes dans la confection de ces FA. Toutefois, il a invité toutes les couches de la population à s’impliquer dans la sauvegarde de l’environnement et de la lutte contre la déforestation.

 

Print Friendly, PDF & Email