echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 18

Sabodala : Locales du 23 janvier prochain, le réseau des soutiens du maire sortant s'élargit.

Le maire de Sabodala doit-il espérer et dormir du sommeil des justes le soir du 23 janvier prochain? Tout porte à le croire, eu égards aux multiples manifestations de sympathie et de soutien à son endroit comme ce fût le cas ce dimanche à Madina Sabodala où des jeunes sont venus de tous les coins et recoins de la commune pour échanger avec lui.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

S’il y a des maires sortants qui peuvent grandement espérer être réélus avec un score à la soviétique, celui de Sabodala en fait partie. En effet  bien  avant la publication des listes devant compétir, des manifestations de soutien à Mamadou ne cessent de s’amplifier. De Bambarayanding à Sabodala en passant par Bambaraya, Makhana, Tenkoto et son village Madina Sabodala, d’une part et de Sabodala à Sountoukolong en passant par Madina Bransan,  Bransan et  Mamakhono même où réside provisoirement son principal challenger (un émigré ayant séjourné durant trois décennies en France et qui vient de changer son lieu de vote), le discours est le même, « le maire Mamadou Cissokho peut se prévaloir d’un excellent bilan », scande-t-on.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Les chefs de villages, les femmes et aujourd’hui les jeunes, tous soutiennent se retrouver dans son bilan. « Le maire a érigé en sacerdoce le développement de l’éducation et de la santé. Murs de clôture, salles de classes polyvalentes et électrifiées au solaire avec partout des points d’eau, entre 10 et 13 millions de fournitures scolaires et de matériels didactiques annuellement, un appui aux étudiants ressortissants de la commune, un poste de santé obéissant aux standards nationaux, (infirmerie, maternité, logements infirmier chef de poste et maîtresse sage-femme, forage équipé de château d’eau et le tout alimenté avec des panneaux solaires), une maternité et un logement pour la maîtresse sage-femme de Mamakhono, 2 ambulances médicalisées d’une valeur de 110 millions pour Mamakhono et Sabodala, des forages et points d’eau comme à Mamakhono et Bambarayanding, du matériel d’allègement des travaux des femmes, des foyers socio-culturels pour les jeunes de Bransan, Bambaraya ou encore Faloumbou, des équipements sportifs aux ASC ainsi que des trophées, gratifications et subventions, les multiples œuvres sociales et surtout sa présence 11 mois sur 12 aux côtés des populations, la liste est loin d’être exhaustive, militent en sa faveur », martèle-t-on. Des jeunes de la commune sont spontanément venus lui manifester ce dimanche leur soutien indéfectible pour les prochaines joutes locales du 23 janvier 2022. Il s’ y ajoute que bon nombre de militants de Yewwi Askan Wi l’ont aussi rejoint parce qu’arguant qu’il s’agit d’un scrutin local, et que le profil de l’édile de Sabodala est à des années lumières des autres profils dont celui de « Gueum Sa Bop » dont on dit qu’il ne savait même pas où signer sur son dossier de déclaration de candidature. Joint par nos services, le maire Mamadou Cissokho,  visiblement ému, nous confiera remercier l’Omniscient et l’Omnipotent pour cet élan de soutien. « C’est la preuve que nous devons continuer à nous battre pour relever d’autres défis dont l’accès à l’électricité, le désenclavement interne, la promotion de la richesse chez les femmes, la formation professionnelle et l’emploi des jeunes, entre autres ».

                            Boubacar D TAMBA 

Print Friendly, PDF & Email