echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 38

#Paludisme : La campagne CPS de 2022 vise environ 52 590 enfants à Kédougou

En prélude du lancement de la campagne de chimio prévention du palu saisonnier édition 2022, la région médicale de Kédougou a organisé ce mardi 14 juin 2022 un atelier d’orientation des journalistes.

Face à la presse locale de Kédougou, M Yaya Sané, le spécialiste Palu à la région médicale de Kédougou a axé son intervention sur les dispositions prises pour réussir l’organisation de cette campagne prévue du 17 au 20 juin 2022. Il s’agira de 4 jours d’administration et d’une journée de ratissage.

Cette campagne vise les enfants de 3 à 120 mois et sera entièrement exécutée dans les ménages.  La cible théorique est estimée à 27 328 enfants à Kédougou, 17 594 à Saraya et 7 668 à Salémata soit un effectif de 52 590 enfants dans la région de Kédougou. Et 4 passages sont prévus à cet effet avec un objectif global de couverture de 90 %.

Les relais communautaires formés seront chargés de l’exécution de cette campagne de chimio prévention du palu saisonnier avec un strict respect des mesures barrières. Sont éligibles à cette campagne, les enfants n’ayant pas de maladies aigües ou toute autre maladie diagnostiquée. Sont exclus tous les enfants étant sous traitement palustre de moins de 10 jours.

Rappelant les résultats de la campagne CPS 2021, M Sané a précisé que sur une cible théorique de 50763 enfants, 47515 ont été enregistrés et Kédougou a fait un taux de réalisation de 94 % dépassant l’objectif national fixé à 90%.

.

Il faut rappeler qu’en dehors des campagnes de chimio prévention du palu saisonnier (CPS), les campagnes d’Aspersions Intra domiciliaires (AID) et les campagnes de distribution de masse de moustiquaires sont aussi d’autres stratégies déployées pour venir à bout du paludisme.

 A partir du 23 juin prochain débutera la campagne de distribution de masse des Moustiquaires Imprégnées à Longue durée d’Action(MILDA) sur l’ensemble du territoire de la région de Kédougou.

Ainsi M Yaya Sané a recommandé aux communautés d’utiliser convenablement ces moustiquaires qui seront mises à leur disposition. Et reste convaincu qu’iI faudra empêcher aux moustiques de se nourrir, de se reproduire et de se reposer si nous voulons booter le paludisme hors de la région de Kédougou.

Echosdescollines/RMC

Print Friendly, PDF & Email
0:00
0:00