FacebookTwitterRedditPinterestEmail

echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 61

Nécrologie : Décès du jeune Saloum Danfakha, autopsie de la solidarité Kédovine

Le mouvement de solidarité qui se mettait en branle pour sauver Salouma Danfakha vient d’être meurtri par l’annonce de son décès ce mardi  1er février 2022 aux environs de 19 h.

Ecoutez la RMC Radio Mobile des Collines

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Pour rappel notre rédaction a été saisie ce dimanche aux environs de 20h sur l’appel à soutiens au profit de Saloum Danfakha au lieu de Salouma Cissokho comme précédemment indiqué sur les photos circulant dans les réseaux sociaux.

Compte-tenu de l’urgence et de la confiance accordée à nos sources, une publication a été faite pour inviter toutes les bonnes volontés à réagir au moment opportun.

La rédaction du site echosdescollines.com s’est rendue ce mardi 1er février 2022 aux environs de 15 h 00 au domicile de Salouma pour s’enquérir de sa situation.

Suite à un entretien avec les membres de la famille, notre rédaction a appris que Salouma devait être évacué vers Dakar pour une prise en charge sanitaire plus poussée.

Selon sa famille, il fallait débourser un montant de 1 350 000 FCFA. Toutes les bonnes volontés d’ici et d’ailleurs se mobilisaient pour réunir ce montant.

Beaucoup d’internautes ont manifesté le désir d’apporter leur modeste soutien (moral ou financier) pour tirer Salouma Danfakha de cette situation.

Le chef de Service départemental de l’Action sociale, Dr Fodé Danfakha, Médecin-Chef du District sanitaire de Kédougou, les jeunes à travers le Conseil régional de la Jeunesse de Kédougou (CRJ) et tous ses démembrements, Mariama Cissokho Adja Kadidiatou Doucouré, Dr Foulaké Tandian, Doura Keita, Saliou Kanté de la société LAGUNALDE et d’autres bonnes volontés dans l’anonymat ont fait de leur mieux pour tenter de sauver Salouma. La volonté divine en a décidé autrement.

Malheureusement, ce mardi  1er février 2022, c’est avec tristesse que nous avions appris le décès de notre ami et frère Salouma Danfakha aux environs de 19 h. Nous prions pour le repos de l’âme du défunt.

A l’avenir, il serait nécessaire que l’information soit partagée au moment opportun de façon précoce. Les membres de la famille devraient s’organiser à ce que certaines informations importantes  telles que le Prénom, le Nom du malade son adresse exacte soient portées à la connaissance de l’administration (santé et action sociale) au besoin au public sans confusion.

Toute erreur de communication dans ces cas de figures  entraine un retard dans l’action (mobilisation de la contribution des bonnes volontés, prise en charge sociale, prise en charge médicale).

En effet, selon nos investigations, les premiers accompagnateurs avaient donné différentes filiations (Prénom et Nom,  adresse exacte)  pour le même malade. Ce qui pouvait compliquer son évacuation et sa prise en charge par les services de l’action sociale à Dakar.

Des choses élémentaires que nous négligeons et qui après nous font perdre du temps.

En santé, toute inaction précoce chez une personne en situation difficile se paie chère. La santé c’est le temps.

L’élan de solidarité  est une flamme qui somnole en chacun de nous, la faire jaillir au moment opportun laisse encore à désirer à Kédougou.

Ce cas Saloum Danfakha, cache plusieurs autres cas dans la région de Kédougou.

Chacun de nous ou un membre de notre famille peut être un jour dans la même situation.  Solidaires, nous pourrons soulever des collines voire des montagnes.

Pour contacter la famille de Saloum

   Tel : 77 469 23 89  ou   77 216 46 06

Print Friendly, PDF & Email