echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 50

#L'insécurité# interpelle tous les acteurs dans la #commune de #Kédougou

Ce jeudi, 2 mai 2022, le Conseil municipal de Kédougou a tenu un forum sur la sécurité. Un diagnostic sans complaisance de la situation a abouti à des propositions concrètes d’aide à la prise de décisions. Les travaux ont été dirigés par M Landing Diatta, Adjoint au préfet du département de Kédougou.

Il s’est agi de faire la restitution du rapport du diagnostic local de sécurité de Kédougou – la présentation d’une enquête faite par le cabinet INOVA. Et pour un peu plus de détails, il était question de parler de la situation sécuritaire dans la commune de Kédougou selon le rapport issu de cette enquête.

Et pour la réussite de l’événement, les autorités à tous les niveaux -communal, préfectoral et départemental – étaient présentes de même que quelques membres de la société civile, les représentants des forces de défense et de sécurité dont l’ASP et les sapeurs-pompiers, la police et la douane avec les imams et pasteurs.

Le consultant Monsieur Moustapha Ndour a fait le point en montrant un tableau très sombre de la situation sécuritaire à Kédougou. Elle est caractérisée par une délinquance juvénile, un incivisme accru, des incivilités socioculturelles découlant des impacts de l’orpaillage traditionnel avec la présence de « communautés étrangères ». Quelques cas ont été statistiquement évoqués dans certains endroits comme Gada Dinguessou et Trypano… Et de là, on s’est vite rendu compte que le drapeau de la délinquance est hissé assez haut, dommage !

Cependant, avec un pourcentage très élevé, les causes et conséquences de cette situation d’insécurité sont très facilement identifiables.

Faudrait-il des solutions pour l’éradication de ce taux si élevé de délinquance dans la commune ? C’est la question que s’est posée l’assistance.

 Monsieur Dia, le chef de la division planification de l’Agence nationale de la Sécurité de Proximité (ASP) a invité l’assistance à prioriser les cas de délinquance les plus urgents afin d’en proposer des solutions adaptées. 

De cette priorisation, il a été retenu l’insécurité routière dont les solutions consistent à la mise en place de ralentisseurs, la normalisation de la circulation, la limitation d’âge, la vérification de l’état mental et l’aptitude des conducteurs.

La toxicomanie sous toutes ses formes et la prolifération des lieux de vente d’alcool ont été décriées.

L’assistance a fustigé le racolage dans les rues par les professionnelles du sexe (les prostituées). À ce sujet, des restrictions voire leur interdiction de louer des maisons et l’éclairage public ont été proposés comme alternatives

Et pour clôturer la journée en illustration, le public a eu droit à la projection d’un film réalisé par le Directeur de la communication de la mairie de Kédougou portant sur l’insécurité.

C’est par cette projection que M Landing Diatta, l’adjoint au Préfet de Kédougou a déclaré close la séance.

Reportage, Tidiane NDIOUM.

Print Friendly, PDF & Email