echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 25

Le Comité Départemental de Protection de l’Enfant (CDPE) de Kédougou fait son bilan semestriel

Ce vendredi 12 août 2022, le CDPE a fait le bilan de ses activités du premier semestre allant de janvier à juin 2022 en présence des autorités communales et départementales. Cette rencontre a été présidée par Pape Mar Faye, adjoint au préfet de Kédougou.

 A la suite de M. Olivier Bangar, le 1er adjoint au maire de Kédougou qui a présenté les points saillants de la rencontre, M. Mandiaye Diaw, le point focal du CDPE Kédougou a fait le bilan semestriel.

Il a évoqué la participation des partenaires techniques et financiers dont World Vision et l’UNICEF, quelques difficultés, des challenges que le CDPE a réussi à surmonter entre autres. Il a aussi ajouté que le CDPE en charge de lutter contre toute forme de violences faites aux enfants reçoit souvent les fonds de l’UNICEF et les remet à l’AEMO pour être utilisés selon les urgences

« Il reste pour ce semestre 400 000 FCFA de ces fonds qu’on pourra réutiliser dans la prise en charge des enfants victimes de violences. L’année passée, on a retourné trois millions FCFA et le partenaire était fâché, car il fallait utiliser ces fonds dans d’autres activités. » a-t-il ajouté.

 

Le point focal du CDPE Kédougou a insisté sur la question de prise en charge des enfants victimes de violences ou en situation d’urgence dont certains venus des pays voisins, la formation des chefs de villages sur l’inscription à l’état civil…

Les participants ont fait de nombreuses suggestions. Mme Sankhé, psychologue et conseillère au CAOSP trouve qu’il serait mieux d’augmenter le montant alloué à cette prise en charge.

 

M Mandiaye Diaw a promis de demander au partenaire d’élever le coût de 25 à 30000 FCFA au lieu de 7000 à 8 000 FCFA pour les kits vestimentaires et alimentaires, 15 000 FCFA pour les ordonnances médicales et autres choses par enfant victime de violences.

Ensemble, ils ont aussi fait un listing des activités à mettre en œuvre dans le prochain plan d’actions à soumettre aux partenaires pour le second trimestre de l’année 2022.

Print Friendly, PDF & Email