Kédougou : William Manel pose ses exigences à Cheikh Faye, nouvel IA

Le chef de l’exécutif régional de Kédougou William Manel a saisi le temps de la cérémonie de passation entre Cheikh Faye et El hadji Ndao, pour exprimer ses attentes  du nouvel inspecteur d’académie de Kédougou.

DSC04037

« Le secteur de l’éducation est un secteur bouillant il faut une personne compétente pour apaiser toutes ces tensions là.Ici, c’est la terre des hommes. Tous ces hommes sont engagés et ce sont des acteurs de l’éducation. La seule chose que j’ai toujours exigée d’un chef de service c’est d’être à la hauteur. Un chef de service compétent met à l’aise l’autorité administrative. Quand on a en face de nous un chef de service carencé l’autorité administrative est obligée de faire le travail à sa place. Ça fait une charge supplémentaire. Ce n’est pas ce qui est souhaitable comme moi j’ai mon franc-parler, je vous le dis avant que les autres ne vous le disent. Je suis exigent parce que c’est l’administration  qui est exigeante. Ce n’est pas ma personne .La fonction que j’occupe demande d’organiser les services afin qu’on puisse répondre aux attentes légitimes des populations dont on a la charge. Pour ça, vraiment, il n’y a pas à transiger. On se rencontre en dehors du travail, je suis comme tout le monde. Le travail, c’est le travail. Dans le travail, moi, je n’ai pas d’amis mais que des collaborateurs. Je vous inviterai à être très assidu dans le travail, assidu dans le compte-rendu, dans le renseignement. Il faut alerter à temps  et chaque fois que de besoin. Quand on est devant le fait accompli ou quand je partage l’information en même temps que les journalistes, je ne peux rien faire. Les journalistes vont diffuser dans leurs organes. Il faudrait appréhender la fonction avec la prévention, l’alerte et la vigilance. L’autre chose c’est d’être ponctuel au bureau, dans les réunions et partout où je vous solliciterai »a-t-il prévenu.

 63 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.