echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 27

Kédougou : Vers l’aménagement d’espaces dédiés aux enfants dans les écoles

Avec l’accompagnement de l’Unicef, ces 7 et 8 janvier 2021, l’Inspection de l’Education et de la Formation de Kédougou a procédé à la formation de 90 acteurs pour une meilleure prise en compte des droits de l’enfant à l’école.

Cet atelier a mobilisé Directeurs d’écoles, enseignants, points focaux RAP et présidents de CGE de 30 écoles du département de Kédougou.

Les organisateurs ont dès le départ montré que cet atelier est juste une introduction d’une intervention de taille initiée par le projet RAP au niveau de ces écoles.

« Il s’agit à la suite de cette formation de mettre en place des Gouvernements Scolaires (GS) et des CAVE avant l’élaboration d’un plan d’action centré sur la protection de l‘enfant et qui se traduit par l’aménagement d’espaces dédiés aux enfants » a précisé, M Mamadou Barry, Inspecteur de l’Education et de la Formation de Kédougou.

Téléchargez les fiches du PADAER II pour connaitre  ses modalités pour vous accompagner

A l’entame, un brainstorming a servi de déclic pour plonger les participants dans l’environnement des droits de l’enfant à partir de l’appropriation de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

 Il s’en est suivi la présentation du projet(RAP), Renforcement de l’Appui à la Protection. Ainsi, les facilitateurs n’ont pas hésité à puiser dans leurs propres expériences pour mieux les préparer à la mise en place ou au renouvellement des organes de gestion notamment, les Gouvernements Scolaires(GS), les cellules de Veille et d’Alerte à l’Ecole (CAVE) qui, dans ce contexte marqué par la tendance haussière de la COVID-19 devraient jouer un rôle déterminant pour mettre à l’abri l’espace scolaire.

Ces CAVE se chargeront d’endiguer les décrochages et de faire du droit à l’éducation et à la protection, une réalité dans ces milieux respectifs.

Afin de mieux leur permettre d’élaborer un plan d’action orienté vers ces préoccupations, une situation-problème élaborée à partir de difficultés récurrentes constatées dans les écoles a été soumise à l’appréciation des participants. Celle-ci a suscité beaucoup d’intérêt chez ces derniers  qui n’ont pas manqué d’identifier les difficultés  à partir d’un diagnostic, ensuite d’élaborer l’arbre à problèmes avant de faire un plan d’actions devant permettre à cette école-test de devenir une école, amie des enfants.

Avant de terminer, un contrat d’objectif pour la démultiplication, la mise en place des organes et l’élaboration de plans d’action a été retenu de manière inclusive et participative.

Et la validation de ces plans d’actions permettra à chaque école de recevoir un appui de 100 000 FCFA de l’Unicef pour l’aménagement de l’espace. Les participants se sont réjouis de cette session de renforcement de capacités.

L’inspecteur de l’Education et de la Formation de Kédougou n’a pas caché ses ambitions pour faire de ce projet une réussite dans sa circonscription.

Print Friendly, PDF & Email