echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 226

Kédougou : SFTP, sous-traitante de PMC vole au secours des villages impactés par la mine

La Société de Forages et de Travaux Publics (SFPT), sous-traitante de la société Petowall Mining Company (PMC) a apporté sa contribution aux communautés les plus impactés par les activités de la mine Petowall.

Dans le département de Kédougou, les différents acteurs et partenaires du développement sont tous animés d’une bonne foi, préserver la santé des communautés face à cette pandémie du coronavirus qui continue son extension. 800 000 FCFA c’est le montant dégagé par la Société de Forages et de Travaux Publics (SFPT), pour matérialiser son engagement aux côtés de PMC dans la prise en charge des préoccupations des communautés dans cette période difficile. Ce montant a permis d’acquérir 80 lave-mains, 14 cartons d’eau de javel soit 168 bouteilles, 18 paquets de savon soit 324 morceaux et 160 rouleaux mouchoirs à jeter. 

« Nous mettons cet appui à notre partenaire PMC. C’est juste pour apporter notre contribution aux communautés, apporter notre soutien aux efforts de l’Etat dans le cadre de la lutte contre le coronavirus» a confié M Simon Guèye de la SFPT

 C’est en compagnie des représentants de PMC que la Société de Forages et de Travaux Publics (SFPT) a procédé à la répartition de ce don entre les villages les plus impactés par les activités de la mine.

La délégation s’est rendue d’abord à Tambanoumouya premier village impacté « Nous sommes très contents de cet appui. Nous tissons de très bons rapports. Nous souhaiterons que ce partenariat puisse continuer. A nous seuls, nous ne pourrons jamais acheter tout ce matériel. Nous entendons parler de cette maladie très grave » a témoigné l’imam du village, par ailleurs frère du le chef de village par ailleurs. Le village de Linguékhoto a été la seconde étape de cette tournée de distribution de kit d’hygiène.

Pour ces deux premières étapes la Société de Forages et de Travaux Publics (SFPT) a mis un kit d’hygiène dans chaque ménage.Conformément aux directives des autorités sanitaires, la délégation a mis à profit ces moments pour faire des bénéficiaires des ambassadeurs de la lutte contre le COVID-19.

«On aura beau donner des lave-mains, de l’eau de javel et tout ce qui va avec, cela ne servira à rien si la population ne fait pas d’efforts pour endiguer cette maladie. Quand on parle de pandémie, cela ne se limite plus à la médecine seule. Ça devient un problème sociétal. Le comportement est très important dans ce qu’on fait. On doit essayer de respecter les consignes formulées par les autorités sanitaires de ce pays.» a souligné M Simon Gueye de la SFTP.

Les communautés des villages de Badon, Niéméniké et Mako ont également bénéficié de kits d’hygiène. Durant toutes ces étapes, pour un souci d’inclusion, la remise de ces dons s’est déroulée en présence des chefs de villages, des imams et des représentants des jeunes. A Mako et à Niéméniké, le focus a été mis sur certains lieux recevant encore quelques personnes. Il s’agit notamment des restaurants, des dibiteries. Il a été recommandé aux bénéficiaires de ces kits d’hygiène d’exiger leurs clients un lavage régulier des mains et le respect scrupuleux des autres règles barrières.

Vu la gravité du coronavirus, les communautés prient pour que la région de Kédougou puisse en être épargnée.

Print Friendly, PDF & Email