echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 325

Kédougou : Riposte contre le COVID-19, Saër Ndao, le gouverneur de région prône une surveillance accrue aux frontières et une tolérance zéro.

Dans le cadre de la riposte contre le coronavirus, Saër Ndao, le Gouverneur de la région de Kédougou vient d’effectuer une tournée dans le département de Salémata. Il a exhorté les Forces de Défense et de Sécurité et les communautés à redoubler de vigilance.

 

Après l’étape de Fongolimbi, Saër Ndao, le gouverneur de la région de Kédougou a effectué sa deuxième tournée de contrôle aux frontières dans le département de Salémata ce mercredi 15 avril 2020 .A l’entrée de Salémata, la délégation a été accueillie par autorités administratives et élus locaux.

De Salémata, le long convoi s’est par la suite dirigé vers Oubadji à 25 km plus à l’ouest. Sur place, le gouverneur et sa délégation ont eu droit à des explications sur les efforts déployés et les stratégies mises en œuvre pour sécuriser nos frontières.

M Saër Ndao, le gouverneur a saisi cette occasion pour requinquer davantage ses hommes : « Les frontières sont fermées. C’est systématique, personne ne doit passer. En fermant les frontières, nous voulons éviter la circulation des personnes. Le virus se déplace avec la personne. Donc il faut limiter la propagation c’est pourquoi, nous avons fermé les frontières. Mais nous savons que certains gens sont à la limite un peu têtus, ils vont créer des points de passage. Il faut avoir une stratégie de déploiement automatique pour fermer les autres points qui sont non normalisés. Sachez que nous sommes en phase de mutualisation des moyens »a-t-il confié.

Il a également procédé à la visite du poste de santé d’Oubadji et des locaux aménagés pour éventuellement accueillir les cas suspects qui seront identifiés dans la zone.

La seconde étape de cette tournée a conduit la délégation dans le village de Lomby, en territoire sénégalais à quelques kilomètres de la frontière guinéenne. L’important dispositif sécuritaire mobile mis en place par le 34ème bataillon de Kédougou a permis d’appréhender des individus et de la marchandise.

«Nous avons interpellé 5 personnes à savoir, le convoyeur, le chauffeur et ses trois apprentis. Nous avons également saisi deux moyens roulants (un camion et une moto) avec 4 tonnes de ciment, 1 tonne de riz de 25 Kg ,40 sacs de maïs, 15 sacs de riz de 50 kg, 4 sacs de sel de 25 Kg. Nous avons rendu compte à l’échelon supérieur qui m’a donné l’ordre de les maintenir. Depuis hier vers les environs de 12 h, ils sont là » a précisé le lieutenant Matar Ndiaye commandant de la section itinérante du 34ème bataillon de l’infanterie.

Le gouverneur de région a rappelé au chef de village et aux différentes notabilités présentes sur les lieux leurs rôles en tant que simples citoyens ou représentants de l’administration et la posture à adopter face à cette pandémie du coronavirus. Pour magnifier cette mission des autorités administratives dans leur terroir, un bélier a été offert au gouverneur de région. Des prières ont été formulées pour demander la clémence de Dieu pour stopper la progression du coronavirus.

La dernière étape de cette tournée a mené la délégation du gouverneur à Népéne Diakha un peu plus au sud-est de Salémata. L’enclavement de la zone a sauté aux yeux de la délégation. Il a fallu quelques manœuvres pour se frayer du chemin. Que dire du calvaire des populations de cette zone en hivernage ?

A Népéne Diakha, tous les chefs des villages des environs se sont mobilisés pour accueillir le gouverneur et sa délégation. En plus d’écouter attentivement le message de l’autorité régionale, Ils ont fait part des efforts déployés par les éléments de la Police de l’Air et des Frontières pour faire respecter les instructions de l’Etat du Sénégal.

 « J’ai donné des instructions à la douane pour que la rigueur soit appliquée dans la loi et qu’une procédure douanière puisse être déroulée à l’encontre de ces fautifs. On va faire le nécessaire pour dissuader les autres. On va continuer comme ça tout le long de cette gestion de crise pour bien tenir les frontières. Nous avons trouvé des agents engagés, très dévoués que nous tenons à féliciter pour leur présence et leur sens de la responsabilité, leur sens de l’Etat. Ils abattent un travail considérable. Ce travail, nous le ferons avec la communauté. Nous sommes ensemble, la sécurité se gère avec la communauté. C’est pourquoi, nous avons impliqué les chefs de villages, les maires pour qu’ensemble nous puisons mettre en œuvre des stratégies pour bien protéger nos frontières » a souligné M Saër Ndao, le gouverneur de région qui s’est réjoui de cette mission de contrôle et de surveillance aux frontières.

Le gouverneur est sa délégation sont attendus ce vendredi 17 mars 2020 dans le département de Saraya aux frontières avec la république sœur du Mali.

Print Friendly, PDF & Email
0:00
0:00