Kédougou : Qui détruit 1ha de terres restaure 1ha de terres…

En visite de site, Abdoulaye B Baldé, ministre de l’environnement et du Développement Durable satisfait de l’initiative prise par la société Mako Exploration Company (MEC) d’anticiper dans le processus de réhabilitation  à travers le site pilote de Tenkoto Ngari.

DSC05660

Ce  jeudi 20 novembre 2014, ce site pilote de Tenkoto Ngari (commune de Tomboronkoto) a eu le privilège de recevoir la visite de M Abdoulaye B Baldé, ministre de l’Environnement et du Développement Durable. Sur place populations de Tenkoto et responsables de la société MEC ont réservé un accueil chaleureux au ministre et à sa délégation qui ont eu droit une présentation de la société.

DSC05634

« MEC est une société de droit sénégalais qui en fait une filiale  de Toro Gold limitted. En 2012 les résultats d’exploration ont permis de mettre en évidence une réserve substantielle d’or dans le périmètre de Mako. Les perspectives d’un développement et de l’exploitation d’une mine à ciel ouvert sont réelles. Après des études économiques préliminaires et concluantes et une étude de faisabilité positive, actuellement les études d’impact environnemental sont en cours .Des études si elles sont favorables déboucheront sur la demande d’une concession minière» a précisé M Hamidou Sow, administrateur général adjoint de MEC

C’est pourquoi, très engagée dans le respect des bonnes pratiques nationales et internationales dans les domaines du développement social et environnemental, la compagnie a eu un esprit d’anticipation.

DSC05636

« Si les études d’impact environnemental et social s’avèrent concluantes nous voudrions aller vers le développement d’une mine. Certainement nous allons impacter davantage sur l’environnement. Et la loi sénégalaise que ce soit le code de l’environnement ou le code forestier nous impose à réhabiliter. Ceci est un site de démonstration qui s’étend sur une superficie de 1,760 ha. Nous montrons comment  nous ferons pour réhabiliter notre site lorsque nous serons en  phase d’exploitation. Cela nous permettra de sélectionner les espèces les plus adaptées par rapport à ce reboisement là » a indiqué M Cheikh Sylla, le coordonnateur du département environnement de la société MEC

Il faut dire que dans  la mise en œuvre de ce projet de réhabilitation de site pilote, MEC travaille en parfaite symbiose avec les populations de Tenkoto et les services techniques.

« Nous collaborons avec les services techniques notamment l’inspection régionale des eaux et forêts  mais aussi avec les populations pour  mieux les former dans le cadre du reboisement communautaire. Ces populations pourront produire des plantes que la société va acheter. Ce sera une plus- value pour les populations. Après le reboisement il y a le suivi et l’entretien pour minimiser la mortalité, les gabions  pour la protection contre la dent du bétail et pour  garder de l’humidité pour les plantes »a souligné M Sylla.

Qui détruit 1ha de terres restaure 1ha de terres

DSC05641

Une action saluée à sa juste valeur par le ministre de l’environnement qui reste attaché à son slogan.

« Nous souhaitons que chaque promoteur qui détruit 1ha de terres restaure 1ha de terres. Nous voulons cette compensation. Vous êtes proactifs, nous vous encourageons et saluons cette initiative qui consiste à restaurer une partie de la zone dégradée par une autre entreprise qui devrait le faire. Nous allons dire à l’IREF de continuer à vous accompagner. C’est une excellente initiative que nous saluons à sa juste valeur. Dorénavant pour tout promoteur qui fait une activité, l’Etude d’impact environnemental est systématique. Ça nous voulons le systématiser pour tous ceux qui interviennent ici et ailleurs au Sénégal. Pour l’étude d’impact environnemental et le plan de gestion environnemental, il faut un bon suivi. Nous serons très regardants, très rigoureux par rapport à ça. Nous vous souhaitons bonne chance pour votre future exploitation » a articulé M Abdoulaye B Baldé, ministre de l’Environnement et du Développement Durable.

DSC05612

La société MEC entend achever l’étude d’impact environnemental en mi 2015, demander la concession minière en fin 2015 et commencer les travaux en début 2016, travaux qui vont durer certainement 21 mois.  Déjà E system, un cabinet australien agréé et basé au Sénégal a débuté les études d’impact environnemental et social. En fin 2016 début 2017, la société MEC pense pouvoir  produire le premier lingot d’or comme elle l’avait promis au ministre des mines et au président de la République.

 54 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.