Kédougou : Mor Ngom, requinque les élus et les militants APR

En marge de la tournée nationale dans les différentes régions du pays, à Kédougou, Mor Ngom, le coordonnateur de la chambre des élus a demandé aux élus  et aux militants de raviver la flamme de l’espoir placé sur le président Macky Sall.

DSC02421

« Avec le président Macky Sall, nous avons espoir qu’il est possible de sortir le Sénégal de ce marasme. C’est l’espoir que nous avions quand  nous  nous battions les pieds nus pour la victoire du candidat Macky Sall. Les enfants courraient pieds nus les femmes têtes nues derrière Macky, le candidat de l’espoir. Si vous ravivez cette flamme de l’espoir, le président de la République n’aura pas besoin de faire une campagne électorale pour 2017. Les populations ont toujours  de l’espoir sur le président Macky Sall. Il faudrait que nous, élus, arrivions à réorienter certaines décisions et à faire de la  communication autour des réalisations du président  Macky Sall » a-t-il souligné.

En un an plus de 20 milliards d’économie..

Revenant sur les réalisations du président Macky Sall, le  coordonnateur de la chambre des élus dira qu’en «  un an le président a pu avoir une maitrise des dépenses sur le train de vie de l’Etat et la cherté des denrées…Ce qui a occasionné une économie de plus de 20 milliards notamment avec la réduction de l’utilisation du téléphone. Le président a fait des économies ailleurs pour pouvoir les redistribuer aux couches les plus vulnérables  à travers les bourses  de sécurité familiale » a-t-il précisé.

Trouver des pièces d’état civil  aux électeurs.

« Il faut que les responsables à la base travaillent  dans la sensibilisation pour que les jeunes, les femmes puissent obtenir des cartes d’électeurs et des cartes d’identité nationale. Les responsables pourraient bénéficier du soutien du parti pour aider ces électeurs potentiels. Des instructions seront données au ministre de l’intérieur et au ministre de la justice pour faciliter l’accès à ces pièces .Lors des  élections locales nous avons eu beaucoup de problèmes de scission du parti dans certaines localités. Il faut que nous nous unissions si nous voulons  réélire le président Macky Sall en 2017. Il faut  de l’unité, ces querelles intestines doivent cesser au sein du parti. Le bateau ne peut avoir qu’un seul commandant de bord » a-t-il ajouté.

 62 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.