Kédougou Missirah Dantila se plaint du manque….

En marge du Gamou annuel commémorant la naissance du prophète Mohamed (PSL), les habitants de Missirah Dantila ont saisi cette occasion pour poser sur la table des autorités les véritables  doléances du village.

Situé à environ 50 km  au sud-est de la commune de Saraya, Missirah Dantila  fait partie de l’un  des plus gros villages de l’actuelle commune rurale de Madina Baffé. Avec un habitat regroupé peuplé d’environ 1400 âmes, Missirah Dantila souffre de plusieurs maux.

Manque d’eau, d’électricité  et enclavement

DSC07284

« Nous souffrons du manque d’eau, avec une population estimée à 1400 habitants. C’est l’un des plus gros villages de la commune de Missirah Dantila. Tout le village ne dispose que d’un seul forage. Les puits tarissent au moment où la population a le plus besoin d’eau. A cela s’ajoute l’enclavement .La route entre Nafadji et Missirah Dantila est impraticable en hivernage surtout quand la rivière  Mérékhoulé se remplit d’eau. Nous n’avons pas d’électricité » a souligné M Ba Mamadou Tandian, 2éme adjoint au maire de Madina-Baffé, par ailleurs notable à Missirah Dantila.

DSC07305

Adja Mariama Sakho, la présidente des femmes de Missirah Dantila abondera dans le même sens pour dire : « Nous, femmes, souffrons du manque d’eau. Avec un seul forage, nous n’arrivons pas à  résoudre les besoins en eau de la population ni à pouvoir faire du maraîchage. Il faut marcher 4 km pour aller au fleuve. Nous n’avons pas de moulin à mil. Nous faisons tout avec nos mains. C’est vraiment difficile.»

Fondé  par le « Saint Homme », El hadj Alpha Oumar Tandian, il  y a environ 130 ans, Missirah Dantila est un village majoritairement peuplé de Diakhankés originaires de Bambougou Diakha. L’enseignement du coran, l’agriculture et l’élevage constituent les principales activités socio-économiques de ce village. L’école française y a pénétré  depuis 1986 avec la création de la première infrastructure scolaire.

 85 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.