Kédougou : Lutte contre l’insalubrité, les jeunes de Fadiga  nettoient leur quartier

Sous l’impulsion de M Ababacar Demba Gassama l’agent de suivi de l’Etat  de la Primature, les jeunes de Fadiga ont organisé ce dimanche 8 février 2015 une journée d’investissement humain.

DSC08748

Il fait 8 h ce dimanche 8 février 2015 à Fadiga, jeunes, filles comme garçons, enfants et femmes se sont mobilisés. Après avoir reçu les premiers coups de balais la mosquée a été lavée à grande eau, le matériel de sonorisation dépoussiéré et remis en place. Armés de râteaux, balais, brouettes et pelles, les jeunes  ont pris d’assaut les principales artères du quartier Fadiga. La poussière et la fumée ne les gênaient point. Leur objectif est clair débarrasser leur quartier des ordures. En deux heures de travail, le résultat est satisfaisant.

Bacary Camara, le président des jeunes de Fadiga s’est réjoui de la  forte mobilisation des habitants.

« Nous sommes très satisfaits du travail abattu. Les vieux, les enfants et les femmes se sont mobilisés pour prendre à bras le corps cette problématique de l’insalubrité dans notre quartier. Nous saluons M Gassama pour avoir initié cette journée d’investissement humain. La santé prime sur tout. Cette activité a une portée très importante pour nous et ce n’est pas la première fois qu’il M Gassama prend des initiatives communautaires similaires. L’ASC va pérenniser cette activité les jours à venir » a-t-il confié.

Cette forte mobilisation des habitants de Fadiga traduit leur volonté à accompagner le Programme Sénégal Emergent du président Macky Sall.

DSC08746

 « A travers cette activité, nous accompagnons le président de la république dans la vulgarisation du plan Sénégal émergent. Nous remercions les habitants de Fadiga notamment le président des jeunes de Fadiga. Dans le cadre de la vulgarisation du PSE, la santé est indispensable. Sans hygiène, on ne peut pas garantir aucune santé. Fadiga ne veut pas être en reste.  Fadiga fait partie du Sénégal, on ne doit pas  oublier les habitants de Fadiga puisque la lèpre qui sévissait ici a disparu » a souligné M Ababacar Demba Gassama  l’agent de suivi de l’Etat  de la Primature.

Il faut dire que jusqu’à nos jours, la loi qui faisait de Fadiga un village de reclassement social n’a pas encore été abrogée. La suppression de cette loi discriminatoire reste encore une vieille doléance des habitants de Fadiga et autres villages de reclassement social du Sénégal.

 61 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.