Kédougou : Les reporters du site echosdescollines. com passent 2 h de calvaire pour…

En revenant de la couverture de la célébration des années de victoires de l’ASC Cascade de Dindéfélo  le samedi 24 Décembre 2016,  les reporters du site echosdescollines. com  passent 2 h de calvaire.

Au réveil, à table, assis confortablement dans son fauteuil, sirotant sa boisson toute fraîche ou son café bien chaud, un petit clic sur la souris permet à tout internaute de s’informer sur de ce qui se passe dans les environs ou ailleurs dans le monde.  Vous est-il arrivé  d’imaginer dans quelles conditions, ces soldats de l’information vous livrent ces nouvelles parfois toutes fraîches ?

p1240045

Ce samedi 24 Décembre 2016 restera encore un jour mémorable de plus pour les reporters du site echosdescollines. com. Sur le chemin du retour Dindéfélo-Kédougou, un événement inattendu arriva : le moyeu de la moto a lâché. Impossible de continuer le chemin. Le village le plus proche est à environ quatre  km, le plus éloigné à 6 km. Il fait sombre .La lourde moto ne veut plus avancer. La roue arrière ne tourne plus.  Nous voilà  seuls dans cette brousse  dans la pénombre. La seule source lumineuse, le phare de la moto, un briquet, rien de plus.

p1240034Mille et une questions se bousculaient dans nos têtes. Faut-il laisser la moto seule et aller chercher secours dans le village le plus proche ? L’un devra t-il garder la moto pendant que l’autre aille seul chercher de l’aide ? Que de questions qui ne pouvaient pas trouver de réponses immédiates. Les lieux étaient réputés être des lieux de prédilection des agresseurs. Dieu était bien avec nous cette nuit là. Pas, loin de là, une voix chantonnait quelques aires de musique locale de chez nous.

Quelques minutes, un motocycliste vint à passer près de nous. Nos appels de détresse n’ont servi à rien. Ne voulant pas prendre trop de risques,il a préféré continuer son chemin nous laissant dans cette situation. Le froid devenait glacial. Et nous décidions de ramasser quelques herbes et nous allumâmes un feu, à l’image des feux de camp au milieu de route pour éviter d’occasionner des feux de brousse.

p1240028 Ce feu a ravivé nos esprits. C’est à ce moment que mon accompagnant m’a filé le numéro d’un de ses amis mécaniciens. Ouf de soulagement quand ce dernier a pris l’engagement de venir nous tirer de là en bravant tous les risques.

p1240041

Sur les lieux, il a démonté, le passe-volant et la chaine, le moyeu hors usage a été utilisé dans son état de dégradation. Ainsi, la moto du reporter de l’administrateur du site echosdescollines.com a été remorquée sur une distance d’une douzaine de kilomètres en direction de Kédougou dans la pénombre et une fraîcheur quasi-insupportable.

 62 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.