Kédougou : les infirmiers s’arment contre EBOLA

L’Association Nationale des Infirmiers et Infirmières du Sénégal (ANIIS) /section Kédougou a organisé ce dimanche 7 septembre 2014, un atelier de partage sur les mesures préventives contre cette maladie à virus EBOLA….

DSC03951

Compte-tenu de sa position frontalière, la région de Kédougou pourrait être  implicitement pointée du doigt par rapport à une éventuelle infiltration de personnes suspectées d’être porteuses du virus EBOLA.

Raison suffisante pour que l’ANIIS/section Kédougou se mobilise pour sensibiliser ses membres sur les mesures préventives à adopter face à cette maladie qui fait des ravages dans la sous région.

DSC04058

 « Nous sommes en face de la pandémie EBOLA dans la sous-région. C’est pourquoi, nous avons décidé à l’image des actions préventives qui se déroulent au niveau national, de passer en revue les précautions à prendre pour éviter le virus EBOLA. Il s’agit principalement du respect de l’hygiène individuelle par le lavage des mains, éviter les lésions cutanées, utiliser un thermomètre pour chaque patient suspect, le respect des conditions de sécurité entre autres » a souligné M Hamidou Thiam, Superviseur des Soins de Santé Primaires, par ailleurs secrétaire adjoint de l’ANIIS, chargé de la formation.

Les participants, tous infirmiers  et infirmières d’Etat ont eu droit à une séance de démonstration sur le port des équipements de protection individuelle.

DSC03995DSC04008DSC03964DSC03982DSC03968DSC04018

Que de recommandations à respecter

Différentes recommandations ont été formulées au cours de cet atelier d’échanges autour de la problématique EBOLA. Il s’agit entre autre d’identifier au niveau de chaque poste de santé des zones où incinérer les déchets biomédicaux, de mettre dans chaque poste de santé un dispositif de lavage des mains,  avec de l’eau chlorée et du savon, de prévoir des zones d’isolement des cas suspects et  des cas confirmés, de responsabiliser 3 agents responsables de la gestion de ces cas pour limiter leur contact  avec tout le personnel de santé.

Il a été également demandé au personnel d’être plus vigilant, de respecter les prescriptions des cas suspects, de ne jamais s’affoler et de bien veiller à la remontée des données.

Il n’y a pas lieu de s’alarmer

DSC04060

« Le ministère de la santé a mis à la disposition de tous les points de prestation  de la région de Kédougou du matériel de prévention. Le personnel a été formé par rapport à l’utilisation du matériel de protection individuelle.

Ce matériel a aussi été distribué aux agents de force de sécurité qui ont été formés sur son utilisation. Devant tout cas suspect, le personnel médical doit prendre ses précautions et porter le matériel de protection. Il s’agit du port de gants, de bonnet, de masque» a précisé M Diamé Doucouré, le chef du bureau régional de l’immunisation et de la surveillance épidémiologique.

Il  reviendra à la charge pour demander aux populations de limiter leurs déplacements dans les pays limitrophes en ces moments. Cela ne suppose point une rupture  dans les relations socioculturelles qui ont toujours existé entre les populations des pays voisins, mais tout simplement des mesures préventives contre la propagation du virus EBOLA.

 56 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.