Kédougou, les femmes s’initient au tissage des pagnes

L’ong KORA-PRD vient de boucler  une session de formation de 10 jours au profit de 12 femmes de la région de Kédougou sur « les pagnes tissés », une filière jusque monopolisée par les hommes.

Au Sénégal, les hommes détenaient jusque là, le monopole du tissage des pagnes. Aucune femme ne s’est jamais aventurée à exercer cette activité méticuleuse. C’est ainsi que l’ong KORA-PRD a pris l’initiative de renverser la tendance.

orduDSC00596« Au Sénégal, les femmes de Tambacounda ont été les premières à se lancer dans cette activité grâce à l’appui de l’ong KORA-PRD qui a fait venir deux experts du Burkina. Après cette formation, KORA-PRD a renforcé suite renforce nos capacités pour ensuite faire de nous des formatrices en pagnes tissés .Nous avions également bénéficié de formation en  suivi et gestion d’entreprise. Nous sommes ici pour partager nos expériences avec nos sœurs de Kédougou en les initiant au tissage des pagnes » a précisé Mme Diallo née Adjaratou Bâ, formatrice.

Il faut dire que cette formation a pu se dérouler à Kédougou grâce à la volonté et à la clairvoyance de Mme Adja Aïssatou Aya Ndiaye, la présidente du gie Koba-Club1, par ailleurs présidente du comité consultatif régional des femmes de Kédougou.

«L’atelier s’est déroulée dans de bonnes conditions. Nous sommes très contentes de l’initiative de mère aya qui a tout fait pour que les capacités des femmes soient renforcées. C’est une vraie championne »a  souligné Mme Diallo née Adjaratou Bâ.

Cette session  de formation  financée par Monde solidaire, le conseil général de l’Isère, l’ong terres des hommes  en partenariat avec KORA-PRD a permis aux femmes de s’initier aux b.a.-ba d’un métier qu’elles n’ont jamais songé exercer.

orduDSC00568« C’est le premier pagne  que j’ai tissé. Le début a été difficile pour moi qui croyais que j’y n’arriverai jamais. Je vais continuer ce métier jusqu’ à ce que j’y trouve beaucoup plus  de profits. On n’y croyait pas. J’exhorte mes sœurs,  femmes de Kédougou à profiter de ces occasions pareilles pour apprendre les métiers .C’est très important » nous a  confié Hawaou  Cissokho, bénéficiaire de cette session de formation.

En termes de meures d’accompagnement, l’ong KORA-PRD va céder gratuitement les machines aux femmes bénéficiaires de cette session de formation qui vont continuer à dérouler les activités de tissages. Une autre femme fera le suivi et rendra compte à la KORA–PRD.

D’autres sessions de formations sont prévues dans les prochains jours sur la teinture et la gestion.

 

 

 89 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.