Kédougou : Les femmes méditent sur leur sort

La Fondation Konrad Adenauer et l’Association pour le Développement des Femmes de Kédougou ont organisé, ce jeudi 12 mars 2015 un forum pour les femmes de Kédougou.

DSC09957
Pour les circonstances, les femmes membres du comité Genre Equité et Développement(GED) et du conseil consultatif des femmes pour le retour de la paix en Casamance se sont jointes à la fondation Konrad Adenauer et aux membres de l’association des femmes pour le développement de Kédougou. La salle mimi Touré de l’auberge Thomas Sankara était archicomble.
Ce forum a permis aux différents participants de méditer et d’échanger sur les conditions d’existence des femmes
« Les femmes souffrent à cause des difficultés d’accès à la terre et au financement, des violences de toutes sortes accentuées par ce silence complice. Depuis 2006, nous accompagnons les femmes à travers la célébration du 8 mars, l’organisation des seize jours d’activisme, la tenue de la journée du fonio entre autres. Nous allons continuer à accompagner les femmes de Kédougou, nous n’arrêterons jamais » a soutenu M Dialiba Tandian, le manager principal de KEOH.

DSC09968
Ute Bocandé, la chargée de programmes de la fondation Konrad Adenauer s’est réjouie de l’unité et de la mobilisation de femmes non sans rappeler les progrès effectués par les femmes. « Vers les années 80, lorsque je venais ici, les femmes n’osaient pas être au devant de la scène. Maintenant elles sont représentées dans les instances de prise de décisions. Je suis très satisfaite du travail abattu par les femmes notamment Adja Aïssatou Aya Ndiaye »
Il faut dire que l’appui à la politique de décentralisation de l’Etat du Sénégal et la promotion des femmes sont deux priorités de la Fondation Konrad Adenauer au Sénégal. Ce forum du 12 mars 2015 allie ces deux objectifs en mettant le focus sur le rôle et la place des initiatives féminines dans la décentralisation et le développement.
C’est pourquoi, les femmes ont-elles décidé de se mobiliser très prochainement pour manifester leur élan de soutien pour le retour de la paix en Casamance. Un geste a été apprécié à sa juste valeur par M Samba Adolphe Sidibé, l’adjoint au préfet de Kédougou qui a exhorté les femmes à profiter de ces moments qui contribuent à la recherche de solutions à leurs problèmes en renforçant notamment le plaidoyer pour leur autonomisation.

 87 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.