Kédougou : Les femmes et les jeunes se mobilisent pour la paix en Casamance

Un atelier de mobilisation pour la recherche de la paix en Casamance a démarré ce vendredi 20 février 2015 à l’auberge Thomas Sankara de Kédougou. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Hamdy Mbengue, adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives.

DSC09520

Ils sont venus de tous les coins de la région de Kédougou pour prendre part à cette rencontre. Il s’agit pour les participants, membres d’associations de jeunes et de femmes d’échanger sur les stratégies de mobilisation pour le retour de la paix en Casamance. Ils ont saisi cette occasion pour magnifier à sa juste valeur cette initiative.

« La paix est un intrant important pour tout le monde. C’est pourquoi, nous sommes toutes engagées pour le retour de la paix en Casamance. Si la paix revient en Casamance elle revient pour tout le Sénégal. Je demande aux participants d’écouter attentivement pour pouvoir restituer les informations à la base » a souligné Mme Adja Aïssatou Aya Ndiaye, présidente du comité consultatif régional des femmes de Kédougou.

USUFORAL, pour le retour de la paix en Casamance

Pour mettre la main à la pate pour le retour de la paix en Casamance, des femmes se sont levées très tôt pour mettre en place une structure appelée USOFORAL « qui signifie  solidarité en diola » et dont la  vision  est la paix et l’équité.

DSC09526

 « Nous avons pour mission de travailler pour l’instauration de la paix  et pour la défense des droits des communautés. Nous œuvrons dans le renforcement des potentialités de paix, par l’éducation  à la paix des jeunes, la réalisation de projets économiques intégrateurs, la prévention et gestion non violente de conflits communautaires et le développement durable (appui aux initiatives économiques de  femmes, facilitation  de l’accès aux microcrédits) mais également dans la promotion des énergies renouvelables et la sécurité alimentaire » a souligné Mme Fatou Guèye, présidente d’USOFORAL.

Cette structure développe comme stratégies, l’information, la sensibilisation, la formation, le partenariat, le réseautage et la mobilisation pour atteindre ses objectifs.

Ne pouvant à elle seule plaider pour un retour de la paix en Casamance, USOFORAL mise sur l’implication de tous les acteurs jeunes et femmes.

«Je suis satisfait de cet atelier tout en espérant que Kédougou ne sera pas en reste pour contribuer au retour de la paix en Casamance.  Ce plan d’action qui sera élaboré permettra aux jeunes et femmes en plus de contribuer au retour de la paix en Casamance, de prévenir certains conflits qui pourraient survenir dans la région de Kédougou  qui est une région frontalière »a précisé M Hamdy Mbengue, adjoint au gouverneur, chargé des affaires administratives.

Les femmes sont appelées à restituer les conclusions de l’atelier dans leurs groupements  et associations respectifs.

 83 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.