Kédougou : « Les femmes doivent avoir l’audace de se lancer dans la politique »

C’est le cri de cœur lancé par Mme Ute Bocandé, chargée de programmes à la fondation Konrad Adenauer aux femmes catholiques de Kédougou au cours d’un atelier sur « Droits et Devoirs de la femme, Bonne gouvernance et élections locales »

DSC00130« L’objectif que nous visons à travers cet atelier c’est la sensibilisation  des femmes catholiques qui le plus souvent sont très timides. Les femmes catholiques n’osent pas prendre la parole en public encore moins  dans le milieu  politique .Nous voulons  inciter les femmes à participer massivement aux élections et à intégrer les listes des candidats pour mieux défendre les intérêts des femmes.

Au delà des élections, les femmes doivent s’impliquer dans tous les secteurs de la vie socioéconomique notamment la gestion du robinet du village, le jardin communautaire… Les femmes sont fortes car représentant prés de 52% de la population, elles ont le pouvoir.

Il ne s’agit pas d’avoir une femme comme tête de liste .Cependant les femmes doivent avoir l’audace de se lancer en politique. Généralement, nous les catholiques, nous sommes assez frileux. Nous nous impliquons dans le social, dans l’Education, la santé. Quand il s’agit de politique, nous la laissons aux autres. Il faut enlever cette barrière. Ce qui nous intéresse surtout c’est une prise de conscience  des femmes pour qu’elles jugent la nécessité de s’engager volontairement dans la politique pour mieux défendre les intérêts des femmes ».

Propos recueillis par Adama Diaby 

 67 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.