Kédougou : Le projet Usaid/Epq met fin à ses activités

Les acteurs du système éducatif se sont retrouvés ce mardi 8 mai à la salle de réunions de l’école Marcel Paravy de Kédougou pour célébrer la fermeture du projet usaid/EPQ. La cérémonie a été présidée par M Hamdy Mbengue, adjoint administratif du gouverneur de région.

Le temps d’un après-midi pour que les acteurs de l’éducation se retrouvent pour tirer le bilan des 4 ans d’existence du projet Usaid/Epq.

DSC01724

Pendant cette période ,le projet a fait de nombreuses réalisations dans ses cinq composantes( La formation et le développement professionnel de l’enseignant, le  développement intégral du collège, le renforcement des aptitudes de base des élèves en français et en mathématiques, la mobilisation et la création d’opportunités d’emplois pour les jeunes, l’Education inclusive.

Quelques réalisations du projet

Le projet a formé tous les membres de bureau genre en genre et suivi évaluation, élaboré un projet d’augmentation des femmes enseignantes en milieu rural, élaboré un guide de bonne pratique des cellules genre, appuyé la mise en place du réseau des femmes enseignantes en milieu rural.

Il faut signaler par ailleurs que 300 membres de comités de gestion de l’Etablissement(CGE) ont été formés sur l’auto-évaluation du collège, tous les Cem de l’académie pour l’organisation de foras communautaires. Le projet a également donné son appui à l’élaboration et à la mise en œuvre de 71 PAC (Projets d’Amélioration des Collèges), octroyé des subventions pour la mise en œuvre des PAC et des AEC (Auto-évaluations des Collèges) entre autres.

DSC01698

« Pour l’amélioration du niveau des élèves du cycle moyen des classe de 6ème et 5ème, et de 4ème le projet usaid/EPQ a formé 156 professeurs de maths et de français aux techniques de rémédiation. Ensuite, il a développé et organisé des tests diagnostics appropriés afin de déceler chez les élèves de  6ème de 5ème et de 4ème les compétences à installer pour leur permettre une meilleure acquisition des connaissances. Ceci a permis à 16707 élèves de bénéficier des cours de rémédiation » a témoigné Mme Aïssatou Boubou Bâ, Professeur Chargée de la Rémédiation(PCR).

Un projet visionnaire et futuriste

« La rémédiation est un travail régalien du professeur. Tout professeur doit faire de sorte que son élève réussisse .Comme il cherche la réussite de son élève, il devrait chercher les lacunes de ses élèves et essayer de les corriger. Ce projet a été un projet visionnaire et futuriste .Les activités de rémédiation et de mobilisation communautaires ont été initiées bien avant l’avènement du PAQUET » a soutenu M El hadj Ndao, inspecteur d’Académie de Kédougou.

Ces résultats découlent en bonne partie du dynamisme du coordonnateur régional du projet et de DSC01788l’appui  des autorités régionales et des structures nationales.  C’est pourquoi, M Ahmed Tidiane Diallo, le chef de projet Usaid/EPQ a félicité l’inspecteur Pape Ousmane Diallo a été pour avoir effectué un travail remarquable à la tête de la coordination régionale du projet à Kédougou.

Il a également remercié, le président du conseil régional et l’Inspecteur d’Académie et  le gouverneur pour avoir accepté de trouver des locaux pour le projet .Ce qui a permis de réinvestir dans les activités l’argent qui devrait servir à la location  des locaux.

Ne jamais baisser les bras

Par la suite M Hamdy Mbengue, l’adjoint administratif du gouverneur de région a exhorté les différents acteurs à poursuivre les efforts chacun dans son domaine  pour continuer à relever les défis.Il a également appelé au renforcement de la mobilisation communautaire autour de l’école.

Des matériels informatiques et didactiques puis des attestations de reconnaissance ont été remis aux meilleurs collèges qui se sont illustrés dans la réalisation des activités .Le conseil régional, l’inspection d’Académie et la gouvernance ont reçu des diplômes  de reconnaissance pour services rendus au projet.

 

 63 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.