echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 50

Le projet DAMCAM vient d’organiser un atelier de renforcement de capacités des filles leaders sur la santé sexuelle et reproductive.

Rappelons-le, DAMCAM est un projet qui se soucie et s’occupe principalement de l’amélioration de l’accès aux services relatifs aux droits à la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des adolescentes dans la région de Kédougou.

 

Cet atelier sur le thème : « santé reproductive, les droits »vient consolider la redynamisation et la création de clubs de jeunes filles (CJF) en renforçant la capacité des élues dans les bureaux de CJF sur leurs rôles et responsabilités en tant que plateforme locale de promotion et de plaidoyer des droits des filles, leur leadership et leur autonomisation. Ce sera également une occasion pour elles de planifier leurs activités.

La cérémonie d’ouverture officielle de atelier s’est déroulée en présence de personnes ressources dont Landing Diatta, adjoint au préfet de Kédougou, Madame Tabara Cissokho, présidente de l’ONG GED, Dialiba Tandian, Manager Principal de KEOH, Oumar Diallo et Tidiane Bâ de DAMCAM, des filles-élèves venues de toutes les communes de Kédougou.

Madame Tabara Cissokho a expliqué pédagogiquement le thème aux filles participantes avec des moments d’échanges et de questions-réponses.

 En effet, il s’agit essentiellement d’outiller, de préparer les jeunes filles leaders de la région afin qu’elles et leurs paires soient des relais de sensibilisation, des promotrices de leurs droits. Au fil des interactions, les jeunes filles leaders ont pris la parole en contribuant chacune en sa façon de comprendre le sujet.

Les filles scindées en 4 groupes ont échangé et apporté des réponses à des questions du genre : qu’est-ce que le sexe ?, qu’est-ce que la sexualité ?, qu’est-ce que l’adolescence ?, qu’est-ce que la puberté ?, que savez-vous du cycle menstruel ?

 Avec des réponses très claires et pertinentes, les deux animateurs ont réussi à inculquer les notions aux participantes. Et c’est sur ce point qu’a pris fin cet atelier de deux jours.

Compte-rendu Tidiane Ndioum.

 

Print Friendly, PDF & Email