echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 17

Kédougou : Le projet DAM CAM, 3 ans d’existence, un bon bilan s’affiche au compteur

Les membres du comité de pilotage du projet DAMCAM se sont retrouvés ce vendredi 17 juin 2022 pour évaluer ledit projet après 3 ans d’exécution. Un bon bilan s’affiche au compteur au grand bonheur des bénéficiaires.

Pour rappel, le projet DAMCAM, « Ma voix, ma santé » est financé par le Gouvernement du Canada et mis en œuvre par l’ONG Carrefour International. Il s’est fixé comme objectif principal d’améliorer l’accès aux services relatifs aux droits à la santé sexuelle et reproductive dans la région de Kédougou.

Ainsi durant ces trois dernières années, le projet DAMCAM a réussi à organiser une batterie d’activités articulées autour de la sensibilisation pour le changement de comportement, des séances de renforcement de capacités des acteurs et autour des activités de plaidoyer dans les 19 communes de la région de Kédougou.

Ainsi, 48 553 personnes ont été touchées à travers les séances de sensibilisation notamment des débats communautaires, des journées portes ouvertes, des séances d’information sur la gestion des menstrues, des causeries avec les pairs éducateurs, l’organisation de Podiums d’Animations Communautaires (PAC) entre autres.

Plusieurs séances de formation ont été organisées au profit des pairs éducateurs, des clubs de jeunes filles, des troupes théâtrales, des leaders religieux, du personnel de santé, du personnel de l’éducation et des acteurs communautaires. Ces formations ont touché 556 personnes.

Dans le cadre du plaidoyer et de la sensibilisation, 7 communes du département de Kédougou ont été sillonnées. Le projet DAMCAM compte renforcer ces actions à travers des ateliers de sensibilisation et de plaidoyer pour la prise en charge des besoins des ados en faveur de la santé de la reproduction.

Le projet DAMCAM a accordé une place de choix à la célébration des journées calendaires notamment les 16 jours d’activisme, la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, la Journée internationale des droits des enfants, la Journée internationale des droits des femmes.

La création des Laboratoires d’Apprentissage Mobile (LAM) va démocratiser l’accès à l’information sur la santé sexuelle et reproductive chez les ados et jeunes. Déjà, 15 LAM ont été installés dans l’ensemble de la région de Kédougou notamment dans des structures sanitaires, des structures de jeunes (CCA et CDEPS) et dans des établissements scolaires (lycées et collèges).

37 structures sanitaires de la région dont le Centre Conseil Ado de Kédougou ont bénéficié des kits Santé de la Reproduction (SR) pour une meilleure prise en charge des besoins en santé sexuelle et reproductive des adolescentes et adolescents puis améliorer l’accès aux services de santé.

Le projet DAMCAM a déboursé un montant de 30 millions de francs CFA pour l’achat de matériels de gestion de déchets biomédicaux mis à la disposition des 3 districts de la région. Il s’agit de tricycles, de masques, gangs, lunettes, de matériels de collecte et de tri des déchets et de matériels de nettoiement entre autres.

Durant ces trois années, le projet DAMCAM a également injecté d’importantes ressources pour maintenir le contact et asseoir une communication dynamique et durable avec les différentes familles d’acteurs en misant sur tous les supports promotionnels (stylos, sacs, cahiers, tee-shirts, casquettes) et les médias.

Echosdescollines/RMC

Print Friendly, PDF & Email
0:00
0:00