echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 40

Kédougou, le Maire Mamadou Hadji Cissé dans ses rizières, la pédagogie par l’exemple

 

Téléchargez les fiches du PADAER II pour connaitre  ses modalités pour vous accompagner

 En lieu et place des éternels discours encourageant un retour vers la terre Mamadou Hadji Cissé, maire de Kédougou a emblavé cette année une dizaine d’hectares de rizières.

Dimanche, n’est pas un jour de repos pour Monsieur Mamadou Hadji Cissé. Aujourd’hui, il a décidé de se rendre à sa rizière à la ferme des femmes de Kédougou. En réponse à l’appel du président Macky Sall, Monsieur Mamadou Hadji Cissé, le maire de Kédougou a emblavé une dizaine d’hectares de riz.

« Le chef de l’Etat a lancé le programme de vacances agricoles c’est pour cela, cette année, nous avons pris l’initiative de cultiver du riz. Nous ne pouvons pas demander aux jeunes d’aller cultiver sans que nous leur montrions le bon exemple. Pour donner le bon exemple, moi-même, j’ai cultivé du riz. Je profite de l’occasion pour remercier Mme Adja Aïssatou Aya Ndiaye pour m’avoir prêté ces terres » a précisé M Mamadou Hadji Cissé, le maire de Kédougou qui s’est aussi heurté aux dures réalités du terrain.

Raison suffisante pour alerter les plus hautes autorités de ce pays sur le calvaire des producteurs.

« Le manque de matériels c’est ce qui freine le développement de l’agriculture au Sénégal. C’est vrai que l’Etat a fourni beaucoup d’efforts mais ça reste. Ici à Kédougou, nous avons reçu des tracteurs mais pas de moissonneuse-batteuse. J’invite les autorités étatiques à accompagner la région de Kédougou. C’est ce qui va pousser les jeunes à aller vers l’agriculture. Si on demande aux jeunes d’abandonner les sites d’orpaillage il faudrait qu’on leur programme autre chose » a-t-il prévenu.

L’agriculture est le véritable moteur du Développement. Mamadou Hadji Cissé reconnait en Mme Adja Aïssatou Aya Ndiaye, une agricultrice modèle, une source d’inspiration. C’est par simple passion et humanisme que Mamadou Hadji Cissé s’est lancé dans l’agriculture.

Il ne compte pas baisser la garde. Les superficies qu’il a emblavées cette année seront revues à la hausse l’année prochaine.

Print Friendly, PDF & Email