echosdescollines.com

Today view: 2 - Total View: 17

Kédougou : Le Général Birame Diop, CEMGA réconforte ses troupes au front et visite les chantiers

Le Général Birame Diop Chef d’Etat-major Général des Armées (CEMGA) vient de boucler une tournée dans la région de Kédougou. En plus de la supervision des travaux en cours, il a rendu visite à ses troupes déployées le long des frontières.

Play
Slider

Cette tournée fait suite à une première au cours de laquelle il a pris contact avec les différentes unités présentes dans le département de Kédougou. Cette tournée s’inscrit dans un contexte particulier de surveillance des frontières en cette période de pandémie du coronavirus. 

« Je reviens à Kédougou parce qu’il y a une situation particulière qui exige que le commandement revienne ici pour faire passer un nouveau message. Avec la crise sanitaire dans laquelle se trouve notre pays, des décisions importantes ont été prises. L’une d’entre elles a consisté à soulager les populations les plus démunies en leur distribuant des denrées partout sur le territoire national. L’armée a joué un rôle extrêmement important dans la distribution de ces denrées. Une deuxième décision importante qui a été prise par les plus hautes autorités du pays a consisté à mettre en place un état d’urgence assorti d’un couvre-feu. Qui dit Etat d’urgence dit mesures exceptionnelles à faire appliquer partout sur le territoire national. Là encore, les armées jouent un rôle central   aux côtés des autres forces de défense et de sécurité notamment la gendarmerie et la police.  Nous sommes ici pour nous assurer que ces mesures exceptionnelles qui doivent être respectées par nos concitoyens sont effectivement respectées partout sur le territoire national. La troisième décision qui a été prise c’est la fermeture des frontières. Qui dit fermeture des frontières dit prolifération en général de points de passages clandestins. Si les points de passages officiels sont généralement bien tenus par nos camarades de la police et de la gendarmerie, ceux qui sont clandestins le sont moins. Et c’est pour ça, l’armée, avec des moyens consistants vient comme une force de troisième catégorie pour aider les deux premières à s’assurer que ces points de passages sont minimisés. Et que les populations de part et d’autre des frontières respectent la fermeture. Notre message ici consiste donc à dire à nos unités de continuer le travail en synergie qu’elles font avec la gendarmerie et la police sous la supervision des autorités administratives qui encadrent l’action de l’Etat mais également en toute intelligence avec les élus locaux , avec les populations qui doivent s’approprier cette mission pour qu’elles puissent être exécutées dans les meilleures conditions »    a confié le Général Birame Diop Chef d’Etat-major Général des Armées (CEMGA)

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Le CEMGA s’est réjoui de l’engagement de ses troupes dans la région de Kédougou.

« Je suis très rassuré de ce que j’ai vu parce que nos unités ici sont composées d’éléments très engagés, professionnels qui comprennent la mission qui est la leur. Cette mission a besoin de mobilité du fait des élongations qui sont très importantes. Et les unités se donnent les moyens en permanence de pouvoir circuler, de pouvoir bouger, de manière à anticiper des crises possibles, de manière à détenir l’information avant qu’il ne soit trop tard. C’est ce que j’ai vu sur le terrain et cela me rassure .Et nous avons demandé aux unités de poursuivre dans cette voie encore une fois aux côtés des forces de défense et de sécurité comme la gendarmerie la police sous la supervision des autorités administratives qui sont là pour encadrer les actions de l’Etat ».                                           

Il a par ailleurs évoqué la montée en puissance du 34ème bataillon d’infanterie de Kédougou avec une augmentation prochaine des effectifs.

«Pour la bonne nouvelle, la montée en puissance est en cours. C’est aussi un des objectifs de cette mission, voir tous les travaux qui sont en cours d’exécution pour créer les conditions d’accueil pour plus d’effectif au 34ème bataillon d’infanterie créé ici à Kédougou tout récemment. Pour la bonne nouvelle, la montée en puissance est en cours. Elle se fait de manière maitrisée. L’objectif est que dans les semestres à venir que nous ayons un bataillon au complet bien installé dans des conditions optimales de travail qui fera la mission de sécurisation de la localité de Kédougou ».      

Print Friendly, PDF & Email