echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 674

Kédougou : Le chef de village de Badon dénonce : « Les gens continuent à arriver du Boundou par des passages clandestins »

M Mady Dembélé, le chef de village de Badon dans la commune de Tomboronkoto craint pour sa population face à cette pandémie du Coronavirus. Il alerte les autorités administratives et militaires du département de Kédougou sur les va-et-vient d’individus en provenance du Boundou (région de Tambacounda) par des passages clandestins. Une situation qui pourrait exposer la population de Badon à des risques d’éventuelles contaminations au COVID-19.

«Depuis l’interdiction du transport interrégional, la route nationale Kédougou-Tambacounda n’est plus fréquentée. Les gens ont trouvé une autre alternative par des détours. Maintenant beaucoup de gens rejoignent le Boundou à bord de motos. Ils passent régulièrement dans le village de Badon, à la lisière du parc national. J’ai déjà informé le maire de la commune de Tomboronkoto. Chaque jour plusieurs personnes empruntent ce chemin. Ce passage de ces gens dans notre village ne nous rassure pas. Nous sommes tous au courant de l’existence de cas positifs au coronavirus à Goudiry dans la région de Tambacounda. Cette situation nous inquiète. Il faudrait que les autorités puissent agir le plus rapidement possible sinon nous serons exposés »a confié M Mady Dembélé, le chef de village de Badon.

Joint au téléphone, M Nfaly Camara, le maire de la commune de Tomboronkoto confirme avoir saisi les autorités en charge de la sécurité.

« Tous les jours, les gens continuent à emprunter ces routes clandestines. Nous ne pouvons pas demander à la population à se dresser contre ces personnes. Elles ne sont pas habilitées à exécuter ces genres de missions. J’ai informé le commandant de la compagnie de gendarmerie et le sous-préfet de Bandafassi. A eux de prendre les décisions qui s’imposent pour contrôler ces gens qui entrent et qui sortent de façon frauduleuse» a-t-il dit.

Aux dernières nouvelles, M Thierno Souleymane Sow, le Préfet du Département de Kédougou a également été informé de la situation qui prévaut à Badon, à la lisière du Parc National Niokolo Koba

Print Friendly, PDF & Email