Kédougou : Le budget du conseil municipal de Bandafassi a été voté

Les conseillers municipaux de Bandafassi ont procédé ce samedi 4 Février 2017  à l’examen et au vote du budget 2017 de la commune de Bandafassi. Les travaux se sont déroulés sous le contrôle légal de M Daouda Sène, Adjoint au sous-préfet de Bandafassi.

DSC_0065

Ce budget  s’équilibre en recettes et dépenses à 176 904 795 FCFA. Il a été voté par la majorité des conseillers présents. Néanmoins, au cours de l’examen de ce budget quelques conseillers ont exprimé leurs inquiétudes par rapport à la mobilisation des ressources. Pour lever ces inquiétudes, l’Adjoint au sous-préfet de Bandafassi a apporté des éclairages.

« Le budget est équilibré, réaliste et réalisable. Il consacre 37% au fonctionnement et 63% pour l’investissement. Il est conforme à la réglementation en vigueur. Les conseillers doivent se donner des moyens de mobiliser ces ressources. Des progrès significatifs ont été faits  dans les permis de stationnement, dans le domaine de l’état civil. Un Agent de Sécurité de Proximité (ASP) a été recruté pour le recouvrement des permis de stationnement. Ce travail a produit des résultats. Il reste encore plusieurs poches à explorer notamment les droits d’occupation du domaine public, les patentes. C’est un travail extraordinaire à faire sinon  nos ambitions ne seront jamais réalisées. Il faudrait que les conseillers puissent se doter de moyens pour mobiliser ces ressources » a souligné M Daouda Sène, l’Adjoint au sous-préfet de Bandafassi.

Mamadou Yéro Bâ, le Maire de la commune de Bandafassi n’a pas caché ses sentiments par rapport à l’aboutissement de ce travail

DSC_0081

« Le vote du budget s’est déroulé dans de très bonnes conditions.il y a eu quand même des questionnements qui ne traduisent rien d’autre qu’un engagement des conseillers  pour bien défendre l’intérêt des communautés. Dans ce budget, nous avons mis l’accent sur l’investissement dans le domaine de l’Education et la santé qui sont pour nous des secteurs des priorités.  Les abris provisoires persistent encore dans notre commune. Nous allons travailler à la réduction de ces abris. Dans le secteur de la santé, le personnel et les case de santé  et les équipements font défaut » a-t-il laissé entendre.

Interpellé sur le bilan de ses réalisations, il a ajouté de façon humble « C’est à  la base à la base de porter un jugement de valeur sur nos réalisations. Quand même, nous avons consenti  des efforts pour améliorer les conditions des communautés. Nous allons continuer dans la même lancée. Nous tenons surtout à remercier l’ensemble des conseillers  qui ont pris le temps d’examiner ce budget et de le voter. Nous remercions également les communautés qui ont porté leurs espoirs sur nous. Il faudrait qu’elles comprennent que le développement est un processus. Nous ne pouvons pas régler tous les problèmes de la population en une seule fois. Elles ne doivent pas perdre l’espoir. Nous allons encore faire de notre mieux pour répondre à leurs attentes»

 56 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.