Kédougou : L’antenne régionale du centre d’arbitrage, de médiation et de conciliation de Kédougou inaugurée

Khadim Hann, l’adjoint au Gouverneur chargé de Développement a procédé ce jeudi 19 janvier 2017 à l’inauguration de l’antenne régionale du centre d’arbitrage, de médiation et de conciliation de Kédougou. C’est une initiative d’Amnesty International Sénégal.

LOGODSC_2284

La mise en place de cette antenne régionale du centre d’arbitrage, de médiation et de conciliation de Kédougou fait suite à la publication des résultats d’une étude réalisée par Amnesty International dans la région de Kédougou sur « Droits humains et exploitation minière au Sénégal »

Cette étude a remarqué que dans cette région, il y avait des lacunes  dans la protection juridique des communautés affectée par  les opérations minières Or quelque soit le niveau de protection juridique, les communautés ont des craintes à saisir les juridictions compétentes pour régler les différents qui les opposent aux puissances que sont l’Etat et les multinationales.

« Il s’agit d’offrir aux communautés des méthodes alternatives de résolution de conflits. L’installation de cette  antenne à Kédougou a été possible grâce au financement d’OSIWA à l’accompagnement du centre d’arbitrage, de médiation et de conciliation de Dakar et à l’engagement de Mamadou Hadji Cissé, président de la chambre de commerce de Kédougou. Cette antenne qui appartient aux operateurs économiques, aux autorités judiciaires, à l’administration, aux collectivités locales, Pour  assurer sa pérennité, nous comptons sur le soutien de tous les acteurs » a  souligné M Seydi Gassama, le Directeur d’Amnesty International Sénégal.

A Kédougou cette antenne est placée sous le contrôle de M Amadou Séga Keita, juriste  qui aura pour mission de promouvoir  les modes alternatifs de règlement des conflits.

Selon M Diallo, le président du tribunal Départemental de Kédougou, cette antenne va décongestionner le travail dans les tribunaux et permettre aux communautés de bénéficier  d’un traitement rapide des différents contentieux.

M Khadim Hann, l’adjoint au Gouverneur chargé de Développement a magnifié à sa juste valeur cette belle initiative car depuis 2008, Kédougou est sortie des flancs de Tambacounda, mais pour certains services, les populations continuent à toujours dépendre de Tambacounda. Ce qui constitue un véritable handicap.

«  C’est une réalisation qui  nous enlève une épine du pied. A travers ma voix, j’exprime la satisfaction de la population de Kédougou qui désormais aura à coté de la voie juridique, une voie amiable pour régler certains différends. Le gain de temps sera important pour cette population qui n’aura plus à faire de navette entre Kédougou et Tambacounda » a-t-il laissé entendre non sans inviter tous à la sensibilisation des communautés sur l’existence de cette nouvelle antenne à Kédougou.

 57 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.