Kédougou : Lancement du projet « Participation des jeunes et des femmes aux élections locales de 2014 »

 L’Association Kédougou Action Développement (AKAD) vient de procéder au lancement du projet « Participation des jeunes et des femmes aux élections locales de 2014 », financé par Oxfam.

DSC00491La présentation de ce projet a eu pour cadre le cdeps de Kédougou en présence des responsables de mouvements de jeunesse, des leaders de partis politiques et des femmes entre autres.

« Ce projet vise à renforcer l’équité des genres dans le processus électoral à travers une meilleure représentativité des jeunes et des femmes leaders dans les postes de décision et les instances électives, à renforcer les capacités des Organisations de la Société Civile » a précisé M Chérif Sow, coordonnateur de l’AKAD.

Il reviendra à la charge pour dire qu’il s’agira aussi à travers ce projet de promouvoir l’application des politiques nationales, des lois, des plans d’action assurant l’équité de genre dans les instances de prise de décisions au niveau local et de mobiliser les électeurs pour une participation massive au vote et au choix des candidats Femmes et Jeunes ».

Il faut dire que ce projet est coordonné par Enda diapol et sera mis en œuvre dans les régions de Matam par JED, de Kédougou par AKAD  (devenue récemment Ong SADEV), de Kolda par CASADES et de Tambacounda par LA LUMIERE.

Ces régions ciblées présentent des spécificités particulières face auxquelles, les ong devront se dresser.

Faible représentativité dans les instances de prise de décisions

« Femmes et jeunes sous représentés dans les instances de prise de décisions. Le consortium va essayer de remédier à DSC00488cette situation. Les jeunes ne s’intéressent pas à la politique. Sur le terrain nous allons essayer de démontrer l’intérêt pour les jeunes et les femmes de s’impliquer dans la politique, ils ont intérêt de participer au développement» a précisé M Abdoul Karim Keita, président de l’AKAD.

A travers ce projet AKAD entend parvenir au renforcement de l’équité de genre dans les partis politiques à travers une meilleure représentativité des femmes et des jeunes leaders sur les listes électorales.

Différentes sessions de renforcement de capacités des candidats particulièrement celles des jeunes et des femmes seront organisées dans le domaine des techniques de communication.

Adama Diaby 

 

 58 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.