Kédougou : L’Alliance pour une Mine Responsable(ARM) présente son projet novateur pour rendre l’exploitation minière artisanale plus responsable

Les orpailleurs de Kédougou au Sénégal, du Mali et du Burkina Fasso viennent de participer à un atelier de partage sur le projet  de création d’une filière d’or équitable et de réduction des émissions de mercure en Afrique de l’Ouest.

DSC00123

En Afrique de l’Ouest, l’exploitation artisanale de l’or est une activité ancienne qui a perduré jusqu’à nos jours. Ces dernières années, la flambée du prix de l’or sur le marché mondial a été à l’origine de l’invasion des zones aurifères par des milliers de personnes. Cependant, le cadre informel et incontrôlé dans lequel se déroule l’orpaillage n’est pas sans poser des problèmes.

« L’utilisation de techniques inadaptées conduit à une exploitation peu efficace du minerai extrait et à la sélection des gisements les plus riches, une grande partie de la ressource restant inutilisée. Le recours à des produits chimiques, comme le mercure dans la séparation de l’or, produits toxiques manipulés sans précautions adéquates, est à la source d’une contamination problématique de l’environnement et porte atteinte à la santé des travailleurs et des communautés » a indiqué M Yves Bertran, le coordonnateur de l’ARM/France.

A cela, il faut ajouter des problématiques liées aux inégalités de genre, au travail et à la non scolarisation des enfants ou encore aux discriminations de certaines communautés minoritaires. Cette ruée improvisée de populations vers une même zone est souvent à l’origine de problèmes sanitaires ou de conflits liés à l’occupation des sols. Cette exploitation artisanale échappe souvent à la gestion et au contrôle de l’Etat, qui perd là une ressource essentielle pour ses finances publiques.

C’est pour apporter des solutions à ces problèmes que l’Alliance pour une Mine Responsable (ARM) a été créée en 2004 avec la conviction profonde qu’une autre exploitation est possible.

DSC00458

« Il s’agit à travers le Projet de création d’une filière d’or équitable et de réduction des émissions de mercure en Afrique de l’Ouest de l’ARM d’amener les orpailleurs à obtenir la certification et à accéder au circuit équitable. Cela passera nécessairement par l’adoption de pratiques d’exploitation durables, respectueuses des droits sociaux et humains, de l’environnement et des lois nationales » a souligné M Bertran.

La chaîne commerciale équitable permet d’obtenir une valeur ajoutée à la vente. Ce bonus à la vente doit servir au développement socioéconomique de la communauté. La filière Fairmined est à ce jour intégrée par cinq organisations certifiées, quatre en Amérique latine et une en Mongolie. Le présent projet se propose d’étendre cette expérience en Afrique de l’Ouest notamment au Burkina, au Mali et au Sénégal. Il faut dire qu’au Sénégal plus particulièrement dans la région de Kédougou, le gie Sanoubara de Douta et le gie Foukhaba de Bantaco ont pris l’option de se lancer dans le processus en vue d’obtenir éventuellement un jour la certification.

 60 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.