Kédougou : La riposte face au virus Ebola se poursuit,

 Un dispositif pour accueillir les élèves en vacances en Guinée

L’administration scolaire  et les acteurs de la santé mettront en place un dispositif préventif de contrôle aux frontières pour accueillir les élèves sénégalais « vacanciers en guinée ».

DSC04945

Après la célébration de la fête de Tabaski, la rentrée des classes  2014- 2015 se fera dans un autre contexte particulier. Il s’agit de la fermeture des frontières avec la république de Guinée Conakry.

A Kédougou, beaucoup d’écoles des villages frontaliers reçoivent des élèves  de la Guinée Conakry. Il faut dire que la fermeture des frontières inquiète les parents d’élèves sénégalais dont les enfants sont allés passer leurs vacances en Guinée.

La position géographique place  la région de Kédougou dans une mauvaise posture face à une éventuelle propagation du virus Ebola. C’est pourquoi, les autorités administratives et les acteurs de la santé  ont promis de mettre en place un dispositif pour accueillir ces élèves.

« Pour faciliter le retour des enfants  en vacances en Guinée, Il va falloir recenser les enfants et les enseignants qui sont allés passer leurs vacances en guinée Conakry, les suivre pour voir s’ils ne présentent pas de signe de la maladie. Déjà, il y a un plan d actions que nous sommes en train d’élaborer avec la région médicale pour  prendre en compte ces aspects » a indiqué El hadj Ndao, inspecteur d’Académie de Kédougou.

Toutes les occasions sont bonnes pour solliciter l’engagement et l’implication de tous les acteurs dans la lutte contre cette maladie.

« Tous les secteurs doivent être impliqués. Un plan d’action est en cours d’élaboration. La région médicale s engage à mettre à votre disposition toute la documentation nécessaire sur la fièvre Ebola. Nous exhortons également les directeurs d’écoles et les chefs d’établissements à mettre un dispositif de lavage des mains dans leurs écoles et établissements scolaires » a indiqué Docteur Pape Saliou Ndoye, le représentant du médecin chef de région.

Les enseignants ont promis de s’impliquer dans la lutte contre cette maladie qui est en train de faire des dégâts dans la sous région.

 60 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.