echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 42

Kédougou : La lutte contre le palu est loin d'être finie, une nouvelle campagne se prépare…

En cette nouvelle phase de l’année 2022, la région médicale de Kédougou a organisé en ce 30 mai 2022 une rencontre dans ses locaux sis au quartier Trypano pour partager son plan établi en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers (USAID, PNLP, PIS…).

.

Y étaient présents les acteurs principaux de cette structure dont Monsieur Ismaïla Ndiaye pour présenter le projet (une campagne). Et comme invités, ils ont choisi et accueilli les hommes de médias et la communication.

L’objet de rencontre est de partager avec les acteurs le plan de cette nouvelle campagne de distribution de masse de MILDA des moustiquaires imprégnées à longue durée d’action.

Au programme de la présentation, Monsieur Ismaïla Ndiaye a abordé son explication autour d’un plan articulé autour de la composition et du fonctionnement du Comité de suivi, les Acteurs, rôles et responsabilités, le processus régional de MEO (mise en œuvre), le plan régional de communication. Il a également présenté la campagne en chiffres avant de se projeter pour les prochaines étapes.

Dans la foulée, les journalistes et les communicateurs traditionnels ont porté leurs voix interrogatives sur les points suivants : l’implication des médias dans le processus d’information (via des spots et émissions) ,la formation et la conscientisation des agents qui seront déployés sur le terrain afin de faire une bonne distribution après le recensement prévu.

Ils ont également obtenu des précisions sur le mode d’emploi des moustiquaires imprégnées (soit de les étaler 24 heures sous l’ombre et à l’abri des enfants ou les laver convenablement en cas de besoin selon les indications qui seront données), sur les effets secondaires (s’il y en a !) après la distribution des moustiquaires ;

Et sur ladite rencontre, mentionnant la vraie cible de ces moustiquaires « officiellement gratuites », Monsieur Ismaïla Ndiaye a noté un plan de réussite pour la campagne tout en lançant un appel à participer et accepter les agents du recensement pour une large couverture de protection antipaludéenne.

Interrogé après la clôture sur ces recensements, M. Ismaïla a dit ceci : « ce que la presse pourra retenir, c’est qu’avec ces recensements, il y aura des relais qui passeront au niveau des ménages, ils feront le porte-à-porte et délivreront des coupons (aux futurs bénéficiaires) après recensement ».

Compte-rendu Tidiane NDIOUM.

 

Print Friendly, PDF & Email