echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 28

Kédougou : La GIZ, coopération allemande injectera 25 millions FCFA pour barrer la route au paludisme

Les activités de prévention du paludisme seront exécutées par le Conseil régional de la Jeunesse et ses démembrements. Une équipe multi acteurs se chargera de la supervision des activités.

Région du sud-est du Sénégal, réunissant toutes les conditions climatologiques favorables à la  prolifération de l’anophèle femelle, Kédougou n’est toujours pas encore épargnée du paludisme.

«Sur le plan épidémiologique, Kédougou est sur la ligne rouge. Bien vrai que des efforts énormes aient été faits à l’échelle nationale, mais ces zones restent toujours au rouge » a confié Dr Mamadou Diop, Médecin Chef de Région

Raison suffisante pour que la GIZ, coopération allemande mise cette fois-ci sur les jeunes en tant qu’acteurs à part entière de la lutte contre le paludisme.

« La GIZ, coopération allemande a tenu  de marquer un point dans l’histoire, c’est de collaborer avec les structures de jeunesse cette fois-ci pas en tant que cibles mais en tant qu’acteurs de mise en œuvre de projets de développement dans la région de Kédougou » a confié M Mamadou Ousmane Soumaré, Président du Conseil Régional de la Jeunesse de Kédougou

Téléchargez les fiches du PADAER II pour connaitre  ses modalités pour vous accompagner

La lutte contre le paludisme n’est pas que l’affaire des personnels de santé. Et toutes les actions doivent être bâties autour de bonnes stratégies de communication.

« La communication doit passer. Il faut une bonne communication, une large sensibilisation. Et cette large sensibilisation ne peut passer que si on y intègre toutes les couches de la population » a recommandé M Thierno Souleymane Sow, Préfet du Département de Kédougou

 

Le conseil régional de la jeunesse a du pain sur la planche. Tous les espoirs des partenaires et des autorités reposent sur ses épaules.

Le  président du conseil régional de la jeunesse est conscient de l’ampleur des tâches qui l’attendent sur le terrain. Il aura comme missions principales de faire évoluer les schémas de la collaboration et promouvoir la prévention du paludisme en proposant des activités novatrices.

 

Cette confiance des partenaires placée sur la jeunesse de Kédougou a été saluée par l’autorité. Ce programme permettra à 20 jeunes de voir le bout  du tunnel en bénéficiant d’emplois pendant 4 mois à la suite de plusieurs sessions de renforcement de capacités.

Ils auront à distribuer 300 MILDA et à visiter 100 ménages un peu partout dans la région de Kédougou.

Print Friendly, PDF & Email