Kédougou : La Gazelle en proie à des difficultés malgré ses performances en championnat

La Gazelle, équipe fanion de la région de Kédougou évolue dans une situation précaire : manque de moyens matériels et financiers mais aussi quelques fois secouée par l’absence de pièces d’Etat civil chez bon nombre de ses joueurs expérimentés.

DSC08116La Gazelle, seul club de football à dimension régionale à Kédougou, est aujourd’hui handicapée par le manque de moyens matériels et financiers en sus de l’absence de pièces d’état civil chez certains de ses joueurs les plus talentueux. Cette situation complique son évolution en championnat et entrave les efforts des membres de la ligue régionale qui veulent multiplier les clubs dans les trois départements de la région.

En effet, malgré des moyens d’accompagnent limités et le manque d’infrastructures sportives, Kédougou est l’une des régions du Sénégal qui possède de nos jours, de meilleurs footballeurs. Les bons résultats enregistrés en championnat inter ligue attestent de la performance du onze régional. La Gazelle qui, après avoir bien laminé les clubs de Tambacounda tels que Don Bosco, Koumpentoum entre autres, dans le tournoi 2014, comptant pour la montée en nationale deux (N2), s’est positionnée jusqu’ici, en tête du classement de la ligue de Tambacounda avec 17 points.

Le club est en effet le seul de la région de Kédougou qui contribue à la promotion de jeunes joueurs. Malheureusement, ses moyens sont très limités  pour s’évertuer à trouver des solutions face aux difficultés qu’il rencontre. De l’avis de Sadio Cissokho, secrétaire de la ligue régionale de Kédougou « le manque criard de moyens financiers et matériels en passant par l’absence de pièces d’état civil chez certains de nos joueurs talentueux, sont entre autres grandes difficultés du club régional ». La ligue a pour ambition depuis des années, de créer des clubs  dans les autres départements de la région comme à Saraya et à Salémata.

A Salémata, elle a réussi à mettre en place un club mais qui est aujourd’hui en voie de disparition faute de manque de moyens d’accompagnement et d’absence de pièces d’état civil chez la plupart des joueurs. A Saraya dans la zone aurifère, la situation est encore plus compliquée malgré la forte présence des industries minières. Ici la ligue n’a pas réussi à mettre en place un club départemental. Pour réussir ce pari, a enfin laissé entendre le secrétaire de la ligue régionale « nous comptons rencontrer les établissements scolaires tels que les différents lycées de ces départements, organiser les élèves afin d’avoir un club dans chaque  département de Kédougou ». Le manque de moyens constitue le leitmotiv qui taraude les esprits des dirigeants de la Gazelle de Kédougou. Malgré ce handicap, l’équipe fanion de la région est aujourd’hui en bonne voie pour se qualifier en nationale 2.

Cheikhou Keita

 52 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.