Kédougou : Journées culturelles, les 72 h du CEM de Syllacounda, fêtées

Le collège de Syllacounda a organisé ses journées culturelles, le week-end dernier sous le thème « Accès et maintien des filles à l’école ». Différentes autorités administratives du département ont pris part à la journée phare.

Les journées culturelles constituent des moments forts de la vie de l’établissement permettent aux membres de la communauté éducative un cadre d’épanouissement, de formation, de sensibilisation, de rencontres et d’échanges en dehors des classes, elles contribuent à l’émergence de la solidarité au reflexe citoyen à l’éclosion de jeunes talents entre autres. Des activités socio-éducatives favorisent un sentiment de fierté et d’appartenance à son établissement, une simple émulation à travers des activités sportives théâtrales autour du culte de l’excellence.

Parler des maux du collège

Les journées culturelles ont été une occasion pour la communauté  scolaire de réfléchir sur les maux qui gangrènent l’école dans la zone.

DSC00050

« A Syllacounda « l’accès et le maintien des filles », thème de ces journées culturelles demeure une préoccupation majeure en ce sens que le taux d’abandon tournait autour de 5% pour l’année scolaire 2013- 2014. Sur un effectif de 47 filles en classe de sixième, elles ne sont que 7 en classe de quatrième .A ce rythme, on risque de ne pas avoir de filles dans les classes supérieures » a laissé entendre M Dialy Ibrahima Diébakhaté, le principal du collège de Syllacounda.

Il reviendra à la charge pour dire que « cette situation résulte des pesanteurs socioculturelles qui affectent cette catégorie de filles. Syllacounda étant une zone de forte immigration, tous les élèves pensent migrer vers l’Europe ».

A ce chapitre s’ajoutent l’inconscience et l’insouciance des filles destinées à élever des enfants, de se charger des tâches domestiques, la pauvreté, les mariages et grossesses précoces et un environnement scolaire inadapté aux spécificités des filles.

Pour faire face à ce phénomène, l’équipe pédagogique a promis de mener des campagnes de sensibilisation auprès de tous les leaders d’opinion de la nécessité d’envoyer et de maintenir les filles à l’école. Des comités de veille et d’alerte  seront installés pour une prise en charge en amont de ce phénomène.

Les filles doivent bien se comporter

DSC00052

M Bou Fall, l’inspecteur de l’Education et de la formation a salué cette initiative prise par l’équipe pédagogique d’offrir aux élèves quelques moments de divertissements. Il a par ailleurs exhorté les filles à adopter des comportements exemplaires.

« On a beaucoup écrit et beaucoup parlé de la scolarisation des filles, mais la meilleure chose pour la promouvoir la scolarisation et le maintien des filles c’est de continuer à bien se comporter pour qu’on ait dans le village des femmes institutrices, des femmes gendarmes, des femmes médecins… Sachez que la communauté vous regarde, battez vous pour être toujours parmi les meilleures »a-t-il conseillé.

DSC00081

 M Papa Demba Diallo, le préfet de Kédougou, Mouhamadou Moustapha Thiandoum, le sous-préfet de Bandafassi, El hadj Ndao, inspecteur d’Académie de Kédougou entre autres ont rehaussé de leur présence cette cérémonie sobre mais pleine de sens. Les meilleurs élèves ont été récompensés.

 57 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.