Kédougou : Journée de l’arbre, la mise en œuvre du PSE forestier est nécessaire pour atteindre les objectifs

Le colonel Malang Kidiéra, inspecteur régional des Eaux et Forêts de Kédougou loue les vertus de la forêt et préconise l’application du PSE forestier, « Planter Sécuriser et Entretenir », un slogan, gage de développement durable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« La forêt est une source de biens, de richesse. Il y a d’autres services tellement importants et qui ne sont pas monnayables. C’est la pharmacopée, et l’énergie entre autres. Nous avons intérêt à sauver notre forêt. La plupart de nos populations préparent avec le combustible ligneux. Et l’énergie c’est vraiment l’avenir de demain. Celui qui gagne la bataille de l’énergie gagne  la bataille du développement. C’est pourquoi, on demande à toutes les populations de se mobiliser et de préserver ce qui existe déjà et d’améliorer par le reboisement nos forêts, nos bois de villages par nos activités individuelles et collectives. C’est très important, partout, on parle d’énergie. Aujourd’hui, on parle même de bouquet d’énergie, il faut varier les sources d’énergie. Le peu que nous avons, il faut le préserver, il y va de notre avenir ».

 Mettre en œuvre le PSE forestier (Planter Sécuriser et Entretenir)

« Le mal de la région de Kédougou, c’est la divagation du bétail. Nous avons de belles réussites dans la région en matière de reboisement, mais la divagation du bétail constitue un véritable frein au reboisement. Si les gens ne sont pas sensibles à la sensibilisation, il faut réprimer. La répression est une autre forme de sensibilisation. Il faut clôturer, sécuriser les plantations. Il faudrait que les propriétaires des animaux attachent leur bétail. Dans le monde rural, il faut  qu’il y ait une harmonie entre l’élevage, l’agriculture et l’agroforesterie ».

 58 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.