echosdescollines.com

Kédougou : « Il ne faut pas laisser piller nos ressources et polluer notre environnement

En marge de la cérémonie de remise d’appui aux orpailleurs vulnérables, Mme Aïssatou Sophie Galadima, le ministre des mines et de la géologie a rappelé aux communautés le rôle qu’elles doivent jouer pour éviter tout pillage de nos ressources naturelles par nos voisins.

 

« Nous sommes beaucoup plus enclin à donner à des étrangers qu’aux sénégalais. Il faudrait essayer de changer cette tendance. D’après nos statistiques, nous n’avons que 30 % de sénégalais qui travaillent dans les sites d’orpaillage. Est-ce que vous devrez accepter que d’autres viennent piller nos ressources non seulement piller nos ressources mais mettre notre environnement en danger. C’est un cri de cœur que je vous lance. Aujourd’hui, nous pensons pouvoir localiser l’entrée du cyanure dans notre pays. Aujourd’hui, si vous populations de Kédougou, Salémata, Saraya, vous ne nous aidez pas nous ne pourrons jamais le faire. Ce sont nos bêtes qui vont mourir. Ce sont nos enfants qui vont être malades. Les gens vont exploiter nos ressources et repartir chez eux. Nous pensons que ce secteur appartient aux étrangers, nous ne pouvons pas l’accepter. C’est vrai que nous sommes dans le cadre de la CEDEAO, dans le cadre de l’UEMOA néanmoins nous avons nos lois et règlements. Toute personne qui doit s’installer dans notre pays pour travailler doit pouvoir se soumettre à ces conditions de travail que nous devons aujourd’hui encadrer ».

Today view: 1 - Total View: 29
Print Friendly, PDF & Email