Kédougou : «  Il faut saisir les opportunités qu’offre l’exploitation de l’or »

Moussa Danfakha a créé le gie Nitodya production pour apporter sa modeste contribution au développement socio-économique du département de Saraya et profiter des avantages de l’exploitation de l’or dans son département.

Enseignant de son état et directeur de la radio communautaire Giggi Sembé Fm de Saraya, Moussa Danfakha a très tôt saisi l’opportunité qui lui offre l’exploitation minière dans le département de Saraya pour se lancer dans les affaires. Ainsi a-t-il crée le gie Nitodya production.

DSC08950

Pour permettre aux jeunes de Saraya et ses environs de s’épanouir, le gie Nitodya production dispose d’un endroit tranquille dénommé « dancing Nitodya production » dont la sécurisation est assurée lors des manifestations par 3 vigiles recrutés. A l’intérieur, ce dancing aux murs soigneusement peints et décorés, dispose d’un bon confort (un bar, une dibiterie et des toilettes…)

DSC08957

« Nous intervenons aussi  dans la restauration, le transfert d’argent via wari, joni joni, et tigo cash notamment à Kharakhéna, Bembou et à Saraya. Nous faisons également du transport interurbain entre Bembou et Moussala. Pour cela, nous sommes partis du constat que les passagers passaient des jours sans trouver un véhicule .C’est pourquoi, nous avons décidé d’intervenir dans le transport interurbain pour alléger la souffrance des populations de la zone » a-t-il précisé.

Le gie intervient également dans les événementiels et le marketing commercial.

« Nous aidons à la confection d’uniformes pour les tombouloumas et à la promotion des commerçants par la confection de tee-shirts, de porte-clés et autres moyens de marketing commercial. Nous mettons à la disposition de la population de tentes, des chaises, des photographes et de la sonorisation à l’occasion des cérémonies familiales (baptêmes, mariages)» a précisé Moussa Danfakha

A son actif, le gie nitodiya production est parvenu à créer 10 emplois salariés .Cependant, bien qu’étant bien formalisé (bénéficiant d’un NINEA et d’un registre de commerce), le gie Nitodya production souffre du manque de financement et d’accompagnement. Ces difficultés ont aujourd’hui été renforcées par la fermeture des sites d’orpaillage de la région de Kédougou.

 52 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.