Kédougou : Gamou de Missirah Dantila, des talibés victimes de tracasseries policières

Le porte-parole du calife général  fustige « On doit nous  respecter et nous considérer comme tous les autres grands foyers religieux du Sénégal »

L’organisation de l’édition 2015 du gamou de Missirah Dantila dans le département de Saraya (commune rurale de Madina- Baffé »a fait des frustrés, beaucoup de pèlerins ont été victimes de tracasseries policières sur le trajet qui  mène vers ce grand foyer religieux de la région de Kédougou.

DSC07296

« A Moussala, le chef de poste a allégé le contrôle de tout talibé qui présentait la lettre d’invitation du calife. Au poste de contrôle de Nafadji, cette lettre d’invitation n’a servi à rien. Les gendarmes nous ont arrêtés pour nous dire que cette invitation ne suffit pas pour nous laisser entrer au Sénégal. Pourtant, je suis natif de Missirah Dantila, je travaille à Kéniéba au Mali et j’y représente les talibés. Malgré les interventions du chef de village de Missirah Dantila,. C’est décourageant. Beaucoup de pèlerins sont restés à Kharakhéna parce qu’ils ont peur de ces tracasseries policières, d’autres ont payé  de l’argent pour passer » a témoigné El hadj Oumar Tandian, une victime des tracasseries policières.

Il faut dire que Dialiba Tandian, le porte-parole du calife général de Missirah Dantila a fustigé ces tracasseries policières dont certains talibés ont été victimes sur la route notamment à Kharakhéna, à Nafadji et le comportement dévalorisant des agents impliqués dans cette affaire.

« Le calife général est inquiet du comportement de certains de nos responsables parce qu’on ne peut pas comprendre qu’ailleurs dans les autres foyers religieux, que des nigérians, des ghanéens  traversent tout le pays sans  problème. Ici, on empêche à nos pèlerins de circuler librement. Ils ne peuvent pas faire 5 km sans qu’on ne les arrête ou qu’on ne prenne en cours de route tout ce qu’ils ont. C’est regrettable. Il faut qu’on nous respecte.  On ne peut pas faire deux poids deux mesures. Le calife a reçu beaucoup de coups de fil de talibés qui disent qu’ils ne peuvent pas venir compte tenu de ces tracasseries policières » a  précisé M Tandian.

Il a également minimisé le soutien apporté par les autorités administratives locales au comité d’organisation du gamou annuel de Missirah Dantila.

DSCN9608

« Nous n’avons reçu que 500 kg de riz, c’est vraiment insuffisant pour prendre en charge toute cette masse de fideles qui restent dans le village pendant 3 jours. Il faut qu’on  nous mette au même pied d’égalité que les autres foyers religieux du Sénégal. Nous ne sommes pas contents car nous méritons mieux que ça. N’eût été la contribution du maire de Dakar, du député de Saraya et surtout de Mamadou Hadji Cissé, député -maire de Kédougou, nous ne pourrons pas supporter les coûts de l’organisation »

En réponse à ces doléances, le chef de délégation, Pape Malick Ndao, par ailleurs préfet du département de Saraya s’est déchargé de cette responsabilité « A notre connaissance, on ne nous a pas signalé de tracasseries sur la route. Le CDD avait pris des recommandations pour faciliter la venue des pèlerins dans ce village par un allégement du contrôle  routier qui ne signifie pas absence de contrôle. Nous allons rendre compte à la hiérarchie pour parfaire l’organisation de ce gamou pour les prochaines éditions. »

 74 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.