Kédougou : fatiguée du travail qu’on lui impose, elle pleure pour demander au secours

Le travail des enfants est une triste réalité  à Kédougou. Echosdescollines.com a  été témoin d’un fait récurrent dans la plupart des villages de la région de Kédougou.

C’est dans un état pitoyable qu’une jeune fille pleurant sous le poids de la fatigue s’est présentée à nous ce dimanche dans un village de Kédougou (sous le couvert de l’anonymat).

Le travail des enfants est une triste réalité dans la région de Kédougou. Rares sont les parents qui épargnent les enfants des durs travaux domestiques ( puisage de l’eau au puits, pilage des céréales, recherche du bois mort » pire est le sort réservé à la plupart des enfants des deux sexes. C’est un fait réel considéré généralement dans ces villages comme normal comme contribuant à la préparation de la fille à sa future vie conjugale.

DSC07940

C’est avec beaucoup de surprise que nous avions fait face ce dimanche à un fait intolérable en ce 21ème siècle. Torse nu, en pleurs et soulevant difficilement le pilon, cette petite fille Fatoumata ne savait plus que faire.

DSC07944

Nous avons été alertés par ses pleurs. Après un petit interrogatoire, son amie répondit à sa place : « C’est sa tante qui lui a demandé de piler le maïs. Mais, elle dit qu’elle n’en peut plus… », Une réponse suffisante et nécessaire à partager avec le reste du monde.

Education ou pas… Qui va sauver ces enfants dont la croissance est souvent perturbée par les durs labeurs et dont l’alimentation ne compensera jamais ?

 56 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.