echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 39

Kédougou : Engagement communautaire, une force du village de Syllacounda

Commandez votre

Kédougou : Engagement communautaire, une force du village de Syllacounda

Commandez votre

Les habitants du village de Syllacounda dans la commune de Bandafassi ont entamé ce lundi 15 juin 2020 des opérations de réhabilitation de la piste Syllacounda-Samécouta, un tronçon qui leur rend la vie difficile en saison des pluies.

Les habitants du village de syllacounda ne savent plus à quel saint se vouer. L’enclavement de leur village en saison des pluies reste une véritable équation.

« A chaque  fois que nous nous rendons à Kédougou, nous avons des problèmes. Nous avons un marigot qui nous bloque le passage en hivernage. Et syllacounda est coupé du reste de la commune de Bandafassi. Nous avons des problèmes pour évacuer les malades vers le centre de santé de Kédougou. Cet enclavement a coûté la vie à des gens du village »

Pourtant cette doléance récurrente longtemps soumise aux autorités est toujours restée sans suite. Aujourd’hui le village de Syllacounda doute de son appartenance au Sénégal.

« Cette route a été bitumée depuis 1999. De 1999 à nos jours, l’Etat n’a plus jeté un regard sur l’état de cette route. On dirait que nous ne sommes pas des sénégalais. Vraiment, Nous ne comprenons plus. Nous avons beaucoup parlé, parlé aux autorités de Kédougou. Personne ne nous a regardés. A l’approche des élections, les politiciens viennent tout nous promettre. Ce ne sont que des mensonges. Nous n’avons que cette route. Que des promesses non tenues ».

Néanmoins, les habitants de Syllacounda restent fiers d’être des citoyens solidaires, très engagés et prompts à trouver des solutions provisoires à des problèmes communautaires.

« Nous n’avons pas d’autres moyens que nos forces. Nous avons réuni tous les jeunes du village pour venir ramasser les pierres charger les camions pour aller remblayer les endroits de la route qui sont gâtés. Nous avons loué deux camions, pour chaque chargement nous payons 40 000 FCFA ».

 Syllacounda souhaiterait bien bénéficier du soutien de l’Etat du Sénégal et des bonnes volontés pour mettre fin à l’enclavement en saison des pluies.

« Cette route-là a toujours été une bête noire pour nous. Ça fait très longtemps que nous nous efforçons pour la refaire mais à chaque fois qu’il pleut, l’eau remet notre travail à zéro. Nous voulons avoir une bonne route. Elle a été bitumée une première fois depuis 1999. Nous lançons un appel solennel à l’Etat du Sénégal .Nous voulons un appui pour réhabiliter la route »

Syllacounda a été le premier village de la zone Diakha à construire et à équiper 4 salles de classes dans le CEM dudit village. L’inauguration de ces réalisations a été faite le lundi 28 mars 2017 par Sérigne Mbaye Thiam, étant Ministre de l’Education Nationale,

Print Friendly, PDF & Email