Kédougou : Elaboration du Schéma Régional d’Aménagement du Territoire Pour une vision prospective de la région

 Les différents acteurs locaux de département de Kédougou se sont retrouvés ce vendredi 2 mai 2014 pour apporter leur contribution dans l’élaboration du Schéma Régional d’Aménagement du Territoire(SRAT).

Depuis son érection en région en 2008, Kédougou ne disposait pas de Schéma Régional d’Aménagement du Territoire lui DSC09432permettant de promouvoir un développement harmonieux et durable de son territoire. Raison suffisante que le Programme National de Développement Local (PNDL) encourage cette initiative prise par les autorités locales en finançant son élaboration.

C’est pourquoi, après les départements de Saraya et Salémata, c’est au tour du département de Kédougou d’élaborer son SRAT.

Le SRAT comme outil de référence et de planification

« L’élaboration du SRAT doit aboutir à l’obtention d’un outil de référence pour les acteurs territoriaux, permettant d’avoir une meilleure programmation et répartition des investissements ainsi que des activités dans l’espace afin qu’ils puissent répondre de manière judicieuse et équitable aux besoins des populations dans une vision prospective » a souligné M Ahmadou Coumba Ndiaye, adjoint au gouverneur chargé de développement.

Pour réussir l’élaboration de cet outil, différentes commissions ont été mises en place. Il s’agit de la commission économie régionale, la commission  développement humain durable, la commission environnement et gestion des ressources naturelles puis la commission gouvernance locale et offre de territoires.

Un diagnostic des différents secteurs…

Répartis dans les différentes commissions, les acteurs locaux ont fait un diagnostic sans complaisance des  secteurs. Ainsi ont-ils apporté leurs contributions dans l’élaboration du SRAT.

« Ce diagnostic départemental a permis d’identifier les forces, les contraintes, les potentialités. Des recommandations ont également été formulées pour lever toutes les contraintes au développement » a précisé M Kalidou Cissokho, Directeur de l’Agence Régionale de Développement de Kédougou.

Cas de la commission environnement et gestion des ressources naturelles.

Le diagnostic fait par les membres de la commission environnement et gestion des ressources naturelles a permis l’identification de forces telles que la richesse de la biodiversité (produits forestiers non ligneux pain de singe samba karité  des produits forestiers ligneux (bois d’œuvre bois de service bambou, venn bois de chauffe).A coté se dresse une pléthore de contraintes qui rendent difficiles la préservation de l’environnement et la gestion des ressources naturelles.

Que d’obstacles…

Les feux de brousse, l’exploitation abusive des ressources forestières, le défrichement, le braconnage, l’orpaillage, l’exploitation clandestine, la transhumance, l’exploitation minière, l’érosion hydrique et l’insuffisance des ressources humaines restent entre autres les principales contraintes à la gestion de l’environnement et des ressources naturelles.

Dans les prochains jours, les différents acteurs vont se retrouver pour une restitution de la compilation des données pour la mise à disposition d’un document unique de référence pour mieux répondre aux aspirations des populations.

Adama Diaby

.

 

 52 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.