Kédougou : El hadj Oumar Youm fait l’apologie du PSE et de l’acte 3

En séjour à Kédougou, le ministre de la gouvernance locale et de l’aménagement du territoire  a mobilisé les acteurs autour du PSE et de l’acte 3 de la décentralisation qui sont une réponse au «  Sénégal impossible où rien n’existe comme infrastructures de base, sous équipé, affaibli à la limite à l’abandon ».

DSC08634

« Cette reforme est une réponse à cette disparité entre le nord et le sud. Le PSE vient amplifier la reforme de l’Acte 3 de la décentralisation pour un Sénégal possible où tout est possible où tout est disponible à la limite suréquipé. Avant l’acte 3 de la décentralisation, on avait un Sénégal impossible où rien n’existe comme infrastructures de base, sous équipé, affaibli à la limite à l’abandon. C’est ce qui justifie les deux réformes qui ont été engagées par le chef de l’Etat et qui sont en interaction très forte.  Durant notre séjour à Kédougou, avec le bureau opérationnel de suivi du PSE, nous démontrerons que ces deux reformes sont en interrelations et parfaitement intégrées et ayant pour objectif principal  d’instaurer partout, au-delà des règles de gouvernance, une prospérité durable dans les localités les plus éloignées en repositionnant l’arrière-pays Tambacounda, Kédougou, Ziguinchor et Sédhiou dans le projet national du Sénégal. C’est tout le sens de l’acte 3 de la décentralisation qui appelle la mobilisation de toutes les forces vives de la nation et de tous les acteurs territoriaux. Dès lors le gouvernement, à travers mon département devra œuvrer pour la mobilisation et la participation responsable de tous les acteurs territoriaux en faveur de la matérialisation de l’ambition du chef de l’Etat consistant à bâtir le Sénégal à partir des atouts économiques, des réalités socioculturelles et des potentialités naturelles de chaque territoire ».

 52 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.