Kédougou, domaine fluvial et gestion foncière, le torchon brûle au quartier Dandé-Mayo

Grogne au quartier Dandé-Mayo de Kédougou, les populations occupant le domaine fluvial sont dans tous leurs états. A l’origine l’obstruction de la corniche à hauteur du campement « le soninké ».

Le torchon brûle entre Alpha Doucouré, gérant du campement « le soninké » et ses riverains. Ces derniers dénoncent l’occupation de la corniche  compromettant tout accès au fleuve.

DSC00220« C’est une occupation illégale que M Alpha Doucouré est en train de faire.  Nous déplorons le laxisme des autorités. Ici quand, on a les moyens et des relations on est au dessus de la loi. Il n’a aucun papier et malgré la sommation de l’agent voyer, il continue ses travaux. Nous voulons savoir s’il existe une loi qui autorise des constructions sur la corniche. Nous savons la débauche  qui se passe dans son campement. Ce  n’est pas un problème personnel que nous tentons de régler. Nous ne pouvons pas comprendre  qu’on lui donne l’autorisation de fermer toute une route pour ses propres intérêts » a dénoncé Abdoulaye Boubacar  Dia le, porte-parole des riverains.

Une marche pacifique en vue

Il faut dire que toutes leurs démarches auprès des autorités  administratives locales ont été vaines jusque là. Face à ce silence inquiétant, les jeunes de ce quartier ont promis de passer à la vitesse supérieure les prochains jours.

« Même si M Doucouré avait tous les papiers qu’il lui faut cette autorisation bafouera notre liberté de circuler le long du fleuve. Pourquoi continue-t-il ses travaux. Alpha est un récidiviste. Si rien ne bouge, nous allons faire une marche pacifique pour nous faire entendre. Nous n’excluons rien. Le premier combat a été entamé depuis 2008. Cette ci, nous allons continuer jusqu’au bout. Depuis quand une corniche appartient a une tierce personne ? Il ne faudrait pas  que cette situation s’envenime comme celle de 2008 » a prévenu M  Gabriel Boubane.

Personne ne va me tordre la main pour des intérêts personnels

DSC00227M Alpha Doucouré, opérateur économique par ailleurs propriétaire dudit campement s’est ouvert aux différents correspondants régionaux de presse pour de donner sa version des faits.

« C’est un acharnement  de Dia contre ma personne. J’ai acheté les terrains qui longent la corniche pour participer à la sécurisation de la ville et de celle de ma clientèle. Je dispose de tous les tous les papiers qu’il faut. Dans ce pays, personne ne va me tordre la main pour des intérêts personnels. Nous avons entrepris des actions sociales dans les maisons riveraines du campement. Abdoulaye Boubacar Dia est contre de mon projet » a-t-il souligné.

Il se dit être disposé au dialogue et à la concertation à la seule condition qu’ils soient raisonnables.

Pour rappel ces pratiques sont devenues récurrentes dans cette localité d’où la nécessité de commanditer un  audit du foncier à Kédougou dans les plus brefs délais.

Adama Diaby 

 

 

 

 57 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.