Kédougou : Dialogue des Cultures, artistes français et sénégalais échangent à Saraya

 L’association culture Ailleurs vient de boucler un séjour d’une semaine à Saraya dans le cadre d’un projet de mise en place d’une plateforme itinérante. Cette rencontre  a suscité des échanges fructueux entre artistes sénégalais et français.

DSC08851

Ce séjour à Saraya entre dans la continuité  du partenariat  que  l’association Culture Ailleurs a débuté en 2013  avec le Centre Multimédia Communautaire (CMC) de Kédougou. Il s’agit d’un projet  de mise en place d’une plateforme culturelle décentralisée, projet est soutenu par le conseil général de l’Isère, l’institut français, ville de Grenoble,  la région Rhône Alpes et des différents acteurs à la base, notamment les CMC de Kédougou et Saraya, les autorités administratives de la région, de l’ARD de Kédougou.et des élus locaux.

Après l’étape de Togoro à Kédougou en décembre 2014, c’est au tour de la commune de Saraya d’accueillir la plateforme. L’objectif principal est de participer au développement culturel et patrimonial des départements ciblés pour abriter cette plateforme.

« Cette plateforme culturelle itinérante  a suscité des rencontres artistiques en vue du développement culturel de la région de Kédougou. La richesse culturelle qu’il y a ici a besoin d’être vue, ça donne envie d’être vue. La culture est une façon de voir les choses, une façon de faire des rencontres culturelles qui sont des leviers de la société, c’est ce qui fera le ciment, le lien social » a souligné M Sébastien Perroud, un des initiateurs de cette rencontre.

Une bonne valorisation et vulgarisation de la culture peut contribuer au développement de  la région de Kédougou. Ainsi, pour l’étape de Saraya, 4 artistes français, Julien Lobbedez, Sébastien Ferroud, David Chiesa, Johann Mazé et  des artistes sénégalais: Ibou Soumaré, Karpha Sadiakhou, Papis entre se sont retrouvés à Saraya  dans le cadre de la création d’un spectacle franco-sénégalais.

A force d’échanger et de répéter, artistes sénégalais et français sont parvenus  à faire de belles combinaisons. Et  ce malgré la différence de leurs cultures. La surprise reste le sentiment le mieux partagé par les uns  suite à ces performances enregistrées en si peu de temps.

DSC08920

« Nous sommes satisfaits de ce que nous avions pu faire à Saraya. L’idée c’était de faire venir des artistes locaux, échanger avec eux, pour qu’ils viennent jouer  avec du matériel professionnel, mêler les culturelles traditionnelles et contemporaines. Il ne s’agit pas de folklorisassions mais mêler les nos cultures » a précisé Mme Sabine Compredon, administratrice de l’association Culture Ailleurs.

En plus de ces scènes ouvertes, la population de la commune de Saraya a eu droit à des plateaux radiophoniques thématiques  et à des séances de projections de films sur les réalités historiques, culturelles et sociales du milieu.

Les artistes nourrissent le sentiment de continuer à travailler en synergie pour l’atteinte de cet objectif de développement culturel. Pour cela, ils exhortent les responsables des CMC  de Kédougou et de Saraya  à travailler pour que cette plateforme  itinérante fonctionne.

En plus des départements de Kédougou et de Saraya, ce projet s »étalera jusqu’en 2015  dans les départements de Tambacounda et Goudiry.

 

.

 65 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.