echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 13

Grand reportage : Lutte contre la COVID-19, la société PMC encore plus exigeante sur le respect des mesures barrières

L’opinion pourrait se plaindre de la poursuite des travaux d’exploitation sur le périmètre de PMC en cette période de pandémie du coronavirus. L’administration du site echosdescollines.com a eu le privilège de découvrir les protocoles et les procédures mis en place par la société Petowal Mining Company (PMC) pour garantir la santé et la sécurité des travailleurs sur son site et même au-delà.

Téléchargez les fiches du PADAER II pour connaitre  ses modalités pour vous accompagner

 L’hygiène, la santé et la sécurité au travail restent de véritables priorités pour les responsables de PMC. Elles font partie des principales obligations qui ont favorisé l’obtention du permis d’exploitation. C’est pourquoi, après avoir franchi l’étape des autorisations, la nouvelle recrue ou toute personne quel que soit son statut social une fois sur le site de PMC subit l’induction.

« Il y a les politiques et procédures de la compagnie. Chaque employé qui arrive doit dans un premier temps faire la visite médicale pour voir s’il est apte et l’induction qui est une sensibilisation par rapport aux politiques et procédures en Hygiène Santé et Sécurité au travail et Environnement. Il y a d’autres formations connexes qui vont avec. Par exemple si quelqu’un travaille à l’usine, il doit pouvoir être formé sur certaines formations clés. A la suite de ces formations clés, l’employé rejoint son poste de travail où il y a une sécurisation très étroite de son superviseur pour s’assurer et l’accompagner au début de ses taches. Il y a des formations qui se font sur le tas. Il y a le training matrix pour pouvoir assurer ça. Un employé qui vient, il est nouveau. C’est comme si vous recevez un visiteur chez vous, peut-être que vous avez des normes, des procédures que vous lui expliquez. C’est la même chose que nous faisons ici. C’est capital avant de commencer le travail. Ce sont des mesures qui couvrent le volet Hygiène Santé et Sécurité au travail et Environnement et les communautés en même temps » a confié M Bertrand Kabou, Super intendant Hygiène, Santé, Sécurité au Travail à PMC

Sur le site de PMC, la prise en compte des aspects liés à la préservation de l’environnement est une préoccupation majeure compte-tenu de la situation géographique du site d’exploitation. Les animaux sauvages doivent s’y sentir en sécurité. Loin de là, dans le cadre la pandémie du COVID-19, dans le souci de préserver la santé et surtout la sécurité des travailleurs, dans une approche proactive PMC a pris un certain nombre de mesures.

« Lorsqu’on nous a signalé l’arrivée d’un bus qui avait à son bord un cas suspect, immédiatement le management a pris la décision de restreindre l’accès au site à nos employés et à toutes les personnes qui voudraient visiter notre site sauf s’il y a urgence qui impose que ces gens viennent sur le site Nous nous sommes également focalisés sur la sensibilisation » a précisé M Jeff West Manager Hygiène, Santé, Sécurité au Travail à PMC

 Fermeture des frontières et restriction du transport rime souvent avec éventuelle rupture de produits précieux, PMC a anticipé en renforçant son stock de médicaments.

« Nous nous sommes dit qu’avec la restriction du transport, la restriction des entrées et sorties dans le pays, il est possible que nous ayons à la longue une rupture de médicaments. Pour continuer à fonctionner tout en assurant une bonne qualité de la protection de la santé, de la sécurité du personnel sur le site, il va falloir avoir des médicaments. La vérité est sa propre preuve. A votre droite, vous avez trois cartons superposés c’est pour couvrir 3 mois avril, mai et juin. Mais je pense que nous avons de quoi couvrir jusqu’en août. Nous avons demandé aux personnels vivants avec des maladies chroniques (diabète, hypertension, asthme, cholestérol…) qu’ils soient fichés ou non de se rapprocher du service médical, de montrer leur traitement, de montrer le stock de médicaments en leur disposition en ce moment pour que nous puissions leur apporter gratuitement une couverture additionnelle de 3 mois». Dr Eusobio Andrad, Médecin d’entreprise PMC

Durant cette période de confinement, PMC et ses sous-traitants ont amené le personnel confiné à respecter scrupuleusement les règles d’hygiène

« Les premières mesures qui ont été prises, c’est vraiment d’insister sur la sensibilisation, le lavage des mains, la distribution de gels hydro alcooliques, la prise de températures avant d’avoir accès aux machines, aux engins, aux véhicules ou même les lieux de travail. Nous étions en nombre très restreint c’est-à-dire moins de 90 personnes par contre en régime normal on se retrouvait à 300 ou 400 personnes. Il y ‘avait moins d’équipements qui fonctionnaient puisque nous étions en nombre restreint. Par contre c’était pratiquement plus ou moins la charge de travail que nous avions habituellement. Ce qui était le plus difficile ce n’était pas la charge de travail. C’est le fait de ne pas pouvoir partir se reposer. Nous sommes habitués à un rythme selon lequel nous travaillons pendant un certain temps pour pouvoir bénéficier de repos. Et là c’était complètement impossible. Il fallait gérer la pression psychologique du fait de savoir qu’on ne peut pas aller voir la famille » a précisé Mme Marie Laure Nguetta, AMS

Il a fallu développer des stratégies de communication adaptées à la situation pour obtenir l’adhésion totale des employés aux différentes mesures. C’est ce qui a permis à la direction de PMC de gérer cette situation de confinement. Aucun travailleur n’a été affecté financièrement.

« C’est assis sur beaucoup de communications avec les représentants des travailleurs et on espère continuer dans ce sens afin d’être en parfaite collaboration avec l’inspection du travail qui nous conseille pour éviter que les gens partent sur diverses routes. On est sur la même longueur d’onde. Je crois qu’à ce jour il n’y a aucun problème. Les gens sont contents. Il est arrivé que certains travaillent beaucoup plus. Ces heures supplémentaires leur ont été payé » a indiqué M Kassélé Traoré, Super intendant Ressources Humaines PMC

Ainsi, dans une certaine complicité, les travailleurs ont su donner le meilleur d’eux-mêmes. Et la production a continué sans grosses difficultés.

«La relation pendant cette période était excellente. Il y a eu un très grand soutien. C’est vraiment très beau. On se parlait. En tant que personne chargée de la santé sécurité au travail, quand on parle d’aspect santé, il y a également l’aspect santé mentale. On insistait sur le fait que si quelqu’un avait une pression psychologique. Si elle se rendait compte que le fait de ne pas aller pour voir la famille c’était compliqué, elle pouvait se rendre auprès de nous pour que nous puissions la conduire chez le médecin ou bien se confier aux autres mais ne pas garder ça afin d’éviter toute forme de dépression » a laissé entendre Mme Marie Laure Nguetta, AMS

La sensibilisation des travailleurs sur le respect des mesures barrières s’est poursuivie sur le site.

 « La vie à l’intérieur est régie par des règles. Lorsque vous êtes venus dans le restaurant, vous avez vu la disposition des tables. Les tables sont séparées. Les tables qui prenaient 6 personnes maintenant, nous en avons mis quatre. Partout, les gens ont leurs masques. On enlève son masque que pour manger. Après avoir mangé, on remet son masque » Eusobio Andrad, Médecin d’entreprise PMC

 Certaines infrastructures ont été réaménagées conformément aux règles de la distanciation sociale.

« D’une manière générale, à part le port de masque qui est obligatoire, il y a les gestes barrières qui sont à savoir la distanciation sociale, le lavage des mains systématique, la mise en place des stations de lavage des mains. Il faut aussi y ajouter la distribution de gels hydro alcooliques, les réaménagements qui ont été faits sur les lieux de travail et les réfectoires et une forte campagne de sensibilisation sur la pandémie et sur sa progression» a ajouté M Bertrand Richard Kabou Super intendant Hygiène, Santé, Sécurité au Travail à PMC

 PMC n’a pas lésiné sur les moyens pour mettre des posters qui sont affichés dans les différents lieux de travail et des vidéos qui sont diffusées dans les réfectoires pour sensibiliser.

«PMC nous a fourni en solutions de chlore pour le lavage des mains avant d’avoir accès aux lieux de travail et aux équipements. C’est une belle collaboration. Pour les formations ils nous ont donné des posters. Et il y avait chaque fois une mise à jour de la communication. Il y avait des rencontres entre les managers pour pouvoir assigner les plans de réponse » a témoigné Mme Marie Laure Nguetta, AMS

PMC a mis en œuvre et fait respecter ses protocoles par ses différents prestataires chargés de la fourniture du site en équipements et autres matériels.

« Tous les camions sont arrêtés au niveau du Laydown, un grand garage situé au fonds là-bas la veille, on nous envoie la liste des camions pressentis pour entrer sur site avec l’équipage, le nombre de personnes que nous allons recevoir. La personnes désignée pour cette tache se déplace, examine les personnes concernées. Mais le plus important, on ne les examine pas que pour le coronavirus. C’est vrai que le prétexte c’est le coronavirus mais on leur donne une éducation globale pour leur métier. On leur explique qu’elles sont les rares personnes à avoir le privilège de traverser le pays de bout en bout en cette période de confinement où les restrictions sont en vigueur. Autant c’est un privilège autant c’est un risque. On demande à ces agents de rester sur place de ne pas entrer sur site. Et c’est notre personnel qui fait entrer le véhicule. Et pour les autres qui sont admis à entrer, ils sont escortés, ils entrent avec leurs masques mais restent dans le véhicule mais n’ont pas de contact avec le personnel » a rassuré Dr Eusobio Andrad, Médecin d’entreprise PMC

 Lorsque PMC a décidé d’alléger les mesures de restriction, des employés ont rejoint le site suivant le respect des procédures et protocoles. Avant de franchir la porte d’entrée principale du site, après les formalités d’usage, la prise de la température reste obligatoire pour tous.

« On fait une sensibilisation sur la pandémie pour chaque employé qui entre sur site. Nos confrères qui étaient chez eux feront de même un fois sur site avant qu’ils ne reprennent le travail. C’est une forme d’induction, une sensibilisation sur la pandémie. Cette sensibilisation couvre les procédures et protocoles que nous avons sur site mais aussi les exigences décrétées par les autorités sénégalaises »a précisé le Super intendant Hygiène, Santé, Sécurité au Travail à PMC.

 Depuis lors PMC assure le transport de ses employés de Kédougou vers le site en respectant les règles de la distanciation sociale

« Pour les bus de PMC et de ses contractants, certaines mesures ont été prises allant dans le sens de respecter la distanciation sociale. Actuellement pour assurer le transport du personnel de Kédougou, Mako vers le site, nous avons augmenté la flotte. Un bus de 30 places contiendra 15 personnes. Dans l’accompagnement de cette distanciation sociale, on peut noter l’utilisation du gel hydro alcoolique. Avant d’entrer dans les bus on utilise le thermo scan pour une prise de température pour chaque employé. Ils reçoivent également quelques gouttes de gel hydro alcoolique pour se nettoyer les mains. Tous les employés sont dotés de masques lavables fabriqués localement. Ce sont des mesures effectives que vous constaterez vous-mêmes à l’heure du départ des employés vers Kédougou» a confirmé M Baïdy Sow

En plus de ces mesures prises pour sécuriser ses employés et son site, PMC a fait de grosses contributions dans la prévention du coronavirus aussi bien au niveau national que local. 

Print Friendly, PDF & Email