Kédougou : Atelier de formation des journalistes en région frontalière

En marge de cet atelier, Mme Ute Bocandé, chargée de programmes à la Fondation Konrad Adenauer a saisi cette occasion pour requinquer davantage les journalistes dans la poursuite de leurs missions de multiplicateurs d’informations.

DSC07829

« Chers journaliste, vous êtes les premiers à informer sur les importunités liées au foncier. Le foncier est une question cruciale. C’est pourquoi, un grand penseur dit que si on a des problèmes dans le monde, ils sont liés soit  à l’accès à l’eau ou à l’accès à la terre. L’agrobusiness pose problème car les multinationales ont souvent besoin de vastes espaces de terres. En tant que journalistes, vous avez l’obligation d’informer par tous les canaux dont vous disposez. Vous devrez aider à se prémunir des conflits. A Kédougou, la presse locale a joué un rôle important pour atténuer l’ampleur des malheureux événements de décembre 2008. Les conflits peuvent toujours venir des autres côtés de la frontière. Les médias doivent aider à créer des liens entre les leaders et les populations. Ce séminaire va produire des résultats qui aideront à régler certains problèmes liés à la gestion foncière. C’est important la présence des élus et des représentants de l’Etat. Il faudra mettre à contribution les autorités locales pour essayer de résoudre définitivement les problèmes liés à la gestion foncière ou de les atténuer. C’est dans ce sens que je vous souhaite excellents travaux » a-t-elle précisé.

 

 

 45 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.