Kédougou : Accident de la circulation, un cyclomoteur cogne mortellement une femme au quartier Dandé- Mayo.

Les motos font encore parler d’elles. Une dame âgée d’une quarantaine d’années a été mortellement fauchée par un jeune apprenti-mécanicien. Une nouvelle qui a plongé le quartier Dandé-mayo dans une tourmente.

DSC01786Le jeune Mounirou Diallo, apprenti-mécanicien de son état ne savait pas qu’il allait commettre la plus grande sottise de sa vie en enfourchant la moto de son frère ce jeudi 24 avril 2014 vers 20h. La dame ne savait pas qui elle savourait les derniers instants de  sa vie  en sortant de l’ancien domicile de feu-Mady Cissokho  pour traverser la  route nationale 7 à ce moment.

Le jeune Mounirou qui roulait en toute pompe ne pouvait pas imaginer que sa moto allait heurter mortellement cette vieille femme.  Le choc a été si brutal que la dame a été projetée quelques mètres plus loin sur la chaussée. A l’arrivée des secouristes, la victime gisait  déjà à même le sol dans une mare de sang  et ne pouvait ni bouger ni parler.

Le jeune conducteur de la moto s’en est tiré avec quelques blessures légères. Des  éléments de l’adjudant-chef Arona Diop, commandant de la brigade de gendarmerie de Kédougou sont venus faire le constat.

Les blessés ont été évacués aux urgences vers le centre de santé de Kédougou par les sapeurs pompiers alertés. De bouche à oreilles, la nouvelle s’est vite propagée dans la ville. Parents, voisins et amis ont afflué vers le centre de santé de Kédougou. L’attente a été longue. Prés d’une heure de soins intensifs prodigués par le personnel de santé. La dame succombera finalement à ses blessures. Son décès ne sera annoncé plus tard au grand public. Les parents, voisins et enfants de la victime étaient devenus inconsolables Impossible de retenir les lamentations par ci, pleurs par là, regrets, dénonciations… La consternation était grande.

Les témoignages recueillis sur place font état d’une indiscipline notoire constatée chez les apprentis-mécaniciens souvent impliqués dans les accidents de la circulation.

Au même moment où parents, proches et amis de la victime attendaient d’en savoir plus sur la situation, à la devanture du centre de santé de Kédougou, un autre cycliste a cogné sur l’arrière d’une voiture qu’il suivait aussitôt que celle-ci se soit arrêtée.

Cet accident relance à nouveau l’urgence de la construction d’un commissariat de police à Kédougou dont les populations ont besoin d’une bonne dose de leçons d’éducation routière. Ce qui ne met pas en cause les efforts consentis par les hommes en bleu dans l’alerte, la veille pour la conservation de l’intégrité physique des personnes.

Adama Diaby 

 

 60 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.