Kédougou : 3 morts dans le site d’orpaillage de Kharakhéna

Une mauvaise nouvelle surgit encore du site d’orpaillage traditionnel de Kharakhéna, trois orpailleurs maliens y trouvent la mort.

Village situé à environ 30 km de Saraya, Kharakhéna est entré  encore ce dimanche 21 décembre 2014 en ébullition. Suite à la mort de trois des leurs dans un puits d’orpaillage  communément appelé « damman », les orpailleurs maliens ont manifesté leur colère dans la rue en exigeant le transfèrement des dépouilles mortelles de leurs compatriotes vers leur pays d’origine pour les besoins de l’autopsie. Ils se sont heurtés aux forces de l’ordre déployées sur les lieux depuis la fermeture officielle des sites d’orpaillage. Plusieurs versions sont citées comme étant les causes de la mort de ces trois orpailleurs.

DSC08417

« Ils  seraient morts suite à un éboulement d’un puits d’orpaillage », « ils auraient été abattus par les forces de l’ordre », « C’est une mafia qui règne dans la plupart des sites d’orpaillage entre ceux qui sont chargés de veiller au respect de l’interdiction de pratiquer l’orpaillage et les populations notamment les « étrangers ».

Au cours de cette manifestation, quelques orpailleurs ont été interpelés. Quelques  éléments de la gendarmerie  ont été grièvement blessés. Les corps sans vie des trois orpailleurs ont été acheminés vers la morgue du centre de santé de Kédougou.

Il faut dire que la fermeture des placers ou sites d’orpaillage est une mesure prise par le gouvernement sénégalais pour exhorter ses citoyens à retourner vers l’agriculture.

 54 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.